Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’Ecriture

Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres,
annoncer aux captifs leur libération,
et aux aveugles qu’ils retrouveront la vue,
remettre en liberté les opprimés,
annoncer une année favorable
accordée par le Seigneur.

Migrants pellicule photo

Le texte tiré de l’Ancien testament que nous propose aujourd’hui la

liturgie se rapporte à un évènement dont il est nécessaire de

connaître le contexte pour en saisir la portée dans l’histoire de la

relation entre Dieu et son peuple.

Nous sommes au Ve siècle avant JC, Israël est réduit à la servitude

par les perses. Mais le roi des rois a autorisé le retour du peuple juif

à Jérusalem et, sous la conduite d’Esdras, grand prêtre, la

communauté se repent et va sceller les bases de sa nouvelle

existence : elle a perdu son indépendance nationale mais reste

peuple de Dieu, communauté religieuse fondée sur la Loi remise à

ses Pères.

Le récit que je vais lire est un véritable film de la cérémonie

solennelle de reconnaissance de cette alliance par le Peuple. Il est

tiré du livre de Néhémie.

Martine Roger-Machart

I-Grande-8587-t-es-ou-des-ados-parlent-de-dieu.aspx_-2

« Ce jour est consacré au Seigneur notre Dieu ! Ne prenez pas le deuil, ne pleurez pas ! »

« Aujourd’hui s’accomplit ce passage de l’écriture que nous venons d’entendre ».

Alors voilà de quoi remplir notre bagage pour la semaine ! Aujourd’hui s’accomplit la Parole, aujourd’hui s’accomplit la Loi. Pas dans dix ans : aujourd’hui.

Dans un monde où la violence s’emballe, où plus rien ne semble faire sens, comment pouvons nous nous saisir de la Loi pour faire advenir le Royaume ?

Suivre Christ Ressuscité parmi nous, comme un modèle qui libère et non qui entrave.

Prenons cette Parole pour nous bousculer, nous questionner. Que fais-je, moi, pour que cette Parole s’accomplisse ? Hic et nunc !

Faisons banquet et sans pleurer, sans gémir posons nous la question : Qua faisons nous, par nos vies, pour que le Royaume s’accomplisse, avec Christ Ressuscité qui passe parmi nous ?

Jean-Baptiste Morin

 

Commentaire des textes bibliques

COP 21, TOP 2015 (Texte d’Orientation Pastorale), La loi d‘Esdras, Luc 4

Des projets, des plans, des programmes. Tous répondant à  la célèbre question de Lénine : Que faire ?

Le projet, le plan et le programme de Jésus peut se condenser en 4 mots :

Annoncer, guérir, libérer, aujourd’hui.

En effet, le programme de Jésus se proclame, se communique.

Nous sommes obsédés par la communication.

Communiquer oui, mais pour dire quoi ? Des paroles verbales ?

Du bla, bla, bla habituel ? Des discours très profonds dans le sens du creux

Communiquer pour établir des relations, faire communion.

Jesus a proclamé, il a décliné son programme, il l’a mis en œuvre, il l’a pratiqué.

Il a passé sa vie en faisant, en faisant le bien, en guérissant les malades de tout poil, et ils étaient nombreux.
En libérant des opprimés qui pullulaient. C’était dans son aujourd’hui, car l’Ecriture s’accomplit aujourd’hui pour vous, nous dit-il.
Luc 4 est aussi important pour nous que la COP 21 n’est-ce pas ? Le programme de Jésus va bien au-delà et plus profond que le TOP 15, si je ne me trompe, n’est-ce pas ?

De quoi est fait notre aujourd’hui ? Qu’avons-nous à proclamer, à libérer, à guérir aujourd’hui ?

Resterons-nous à nous balancer au gré du vent créé par nos paroles creuses ?
A qui avons-nous pu dire hier, à qui allons-nous dire aujourd’hui et demain : « aujourd’hui s’accomplit cette Ecriture pour toi ? »

Méditation à la manière d’une prière eucharistique

Dieu notre Père, merci.

Ou nous voulons te rendre grâce pour la création foisonnante et en mutation perpétuelle.
Ce monde dont nous faisons partie.

Nous voulons te remercier de tout notre cœur pour tous ces gestes qui nous font respirer : cet homme qui a risqué la prison pour aider une petite fille de Calais.

Pour ces chercheurs, ingénieurs et autres techniciens qui réparent, compensent et évitent nos bêtises habituelles et mortifères, nos erreurs néfastes.
Pour ce visage bienveillant rencontré dans le métro un lundi, à 8 heures du matin.

Pour tous ces germes d’espérance, merci.

Nous te remercions aussi pour ces paroles, ces projets stimulants qui nous réveillent, nous secouent et nous mettent en marche.

Et

surtout pour le projet, le plan et le programme de notre Seigneur Jésus, ton Fils,

programme et Ecriture qui s’accomplissent aujourd’hui et nous font vivre.

Pour Lui et par Lui nous te louons et nos te chantons.

_______________________

Parler pour ne rien dire, parler et… rien faire.

Jésus a assumé ses paroles en faisant, il a confirmé ses dires en faisant.
Ce qui lui a coûté bien cher. Tellement cher qu’il a eu la tentation du recul.

Mais il a misé sur toi et sur la mission que tu lui avais confiée.

Il est allé jusqu’au bout, ce qui a pour nom : la mort et la mort en croix.

C’est pourquoi tu lui as donné un nom qui déborde et dépasse tous les noms.

C’est pourquoi ton Esprit en a fait le Vivant.
Que ce même Esprit le rende aujourd’hui présent parmi nous.
Qu’il fasse de ce pain et de vin les signes de son corps et de son sang.

Le mémorial de ta mort Seigneur Jésus et de ta résurrection.

Voici ce que nous célébrons, imbibés de l’Esperance de ton retour.

Nous avons entendu et reçu la bonne nouvelle, le programme et le projet de ton Fils :

libérer et guérir aujourd’hui.
Dans ce domaine, ce n’est pas le travail qui manque.
Pour collaborer avec Lui, nous avons besoin de ton Esprit.
Qu’il fasse de nous tous, de tous ceux qui partagent le repas du Seigneur, un seul corps et un seul Esprit, le Corps du Christ, ton Eglise.
Une Eglise, une communauté joyeuse, pleurant des larmes de joie, comme l’assemblée autour d’Esdras.
Des pleurs de plaisir en voyant la libération en œuvre, et les guérisons en action, pour le bien de chacun et de tous.

 

Jesus Asurmendi.

SONY DSC
SONY DSC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *