« À notre étoile »

Avec l’installation lumineuse des artistes « Children of the Light » pour la Nuit Blanche 2017, Saint-Merry accède au In des évènements parisiens. Le Centre Pastoral se mobilise le samedi 7 octobre.

Photos et films sur cet évènement des arts numériques ainsi que références des artistes : >>> Voir et Dire, le site des arts visuels à Saint-Merry.

Children of the Light. A notre étoile. Simulation

Une expérience d’un nouveau type à Saint-Merry

Cette Nuit Blanche sera une expérience à plus d’un titre pour le Centre pastoral : la préparation et le démontage (très technique), le rapport à la foule (qui risque d’être plus nombreuse), le rapport à un autre type d’œuvre nécessitant d’inventer d’autres modes de relation aux artistes, de construction de sens, d’accueil, etc. Cette installation lumineuse parlera probablement au public de la génération Y (18-35 ans) et familier des lieux utilisant les stroboscopes ; mais ici ces derniers seront détournés dans leur usage à des fins patrimoniales. Le Centre pastoral va donc s’afficher dans la modernité. C’est une chance à ne pas manquer.

Cette œuvre a une petite histoire : à la suite de l’examen des réponses à l’appel à projets Nuit Blanche 2017, le Collège des arts visuels a reçu une trentaine de réponses et a retenu cette proposition bien différente des autres années : une œuvre relevant des arts numériques, c’est-à-dire de tout ce courant de l’art qui utilise massivement et mixte les technologies numériques, la lumière, le son et l’image. En outre elle faisait l’objet d’une commande Arcadi, l’institution qui promeut les arts numériques en Ile de France et qui a accepté que Saint-Merry l’a produise avec elle. La Commissaire Nuit Blanche de la Ville de Paris a été tellement enthousiaste par l’originalité et la force du projet, qu’elle l’a labellisé dans le In. Saint-Merry va donc bénéficier d’une visibilité bien plus grande en termes de communication que les autres années.

Le principe : lors des précédentes Nuits Blanches, les ordinateurs pilotaient déjà de la lumière et du son, mais c’était au service d’un objet matériel («Présages» en 2015, «Plus haut que le Ciel» en 2016). En 2017, l’objet sera le vide de la totalité de l’église, une fois rangé le mobilier usuel, et le sujet en sera le rapport entre la lumière et l’architecture, selon des modes de composition lumineux (avec des stroboscopes) et sonores très contemporains. Totalité, immersion, rythmes sont des mots que l’on pourrait attacher à cette création d’une nuit.

« À notre étoile» est une « installation » conçue par « Children of the Light », un collectif d’artistes néerlandais, gardant leur anonymat, qui, depuis 2012, déploie des propositions lumières et son in situ pour des évènements, initialement des concerts[1].

Children of the Light

Scénographes de la lumière, ces artistes se sont rencontrés au club mythique d’Amsterdam « Le Trouw », en étendant la sphère musicale par des environnements lumineux. Après avoir été inspirés par James Turrell, après avoir signé les mises en lumière de Dark Side au Trianon ou au Concertgebouw d’Amsterdam, ils ont construit des œuvres de plus en plus innovantes et proposent des visions d’architectures les plus diverses, fonctionnelles, comme un parking, ou encore patrimoniales comme les églises. Ils aimaient « la mise en scène conceptuelle, minimale, magique et méditative » mais ont enrichi substantiellement leur approche.

http://www.children-of-the-light.com

https://www.instagram.com/wearechildrenofthelight/

James Turrell

Pour la Nuit Blanche 2017, « Children of the Light » propose une vision nouvelle de ce bâtiment religieux du XVIe, en le prenant dans sa totalité des 1800 m², du sol au plafond, en s’appuyant sur la force visuelle de ses piliers, de ses bas-côtés, de sa nef et de son chœur où sera installé un espace de contemplation des cycles de l’œuvre, sonorisée, d’une dizaine de minutes. Une expérience de lumière immersive, dans la lignée lointaine des œuvres de James Turrell.

« À notre étoile» sonne comme un souhait brillant ou éblouissant, comme le sera Saint-Merry ce chef d’œuvre du gothique flamboyant (ou tardif).

C’est une œuvre très technique qui pose différemment des autres années l’implication de la communauté. En effet, on ne lui demandera pas d’installer les 45 stroboscopes suspendus à 6 mètres du sol et du public (Baptiste et ses techniciens Régie le feront) ni de contribuer au pilotage par ordinateur ! Financièrement, l’œuvre est une commande de Némo, Biennale internationale des arts numériques – Paris / Île-de-France produite par Arcadi,  en coréalisation avec la Nuit Blanche Paris, l’association Art, culture et foi, le Centre pastoral Saint-Merry et Voir et Dire.

Attention, cette œuvre qui utilise les stroboscopes pour modifier la perception de l’environnement architectural est déconseillée aux personnes épileptiques photosensibles, aux cardiaques et femmes enceintes.

Comment la communauté qui accueille des artistes et un public va-t-elle définir sa place ?

Tout est à imaginer, mais comment ?

  • Certainement dans l’accueil des foules qui risquent d’être aussi nombreuses que les autres années. Mais comment avec une lumière immersive ?
  • En accueillant les six artistes chez les uns ou les autres lors du montage ?
  • En faisant une chapelle de communion encore plus chaleureuse avec une autre ambiance lumière pour s’asseoir, goûter aux gâteaux apportés par les uns et les autres, et  consommer une boisson chaude ?
  • En imaginant des textes sur la lumière sur les nappes ?

 

Philippe Pépin et Marie José Ledru recueillent vos idées dès qu’elles émergent.

Michel.

Dates de l’évènement

L’œuvre , visible le samedi 7 octobre de 19h30 à 4h du matin, est portée aussi par toute la communauté du Centre pastoral Saint-Merry qui assurera les fonctions de médiation et d’accueil, avec sa halte Nuit Blanche (boissons et pâtisseries) dans une des chapelles attenantes.

Avant-première pour ceux de la communauté qui le souhaitent : vendredi 6 octobre 19h-22h.

 

[1] http://www.konbini.com/fr/inspiration-2/children-of-the-light-ces-maitres-de-la-lumiere-des-concerts/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *