Achot Achot. AFACTUM. (2020) Acrylique et huile sur papier. Détail

Achot Achot. Afactum. L’œuvre du samedi 11 avril

L’art au temps de Pâques et du confinement. Ils ont exposé à Saint-Merry entre 2010 et 2019 et y reviennent virtuellement, par amitié. Chaque jour de la Semaine Sainte, Jean Deuzèmes vous propose une œuvre. Samedi 11 avril : un tableau d’Achot Achot. Ignace Berten nous offre une méditation sur une œuvre de Maxim Kantor

Artiste du jour : Achot Achot // Texte du jour : La grande homélie de saint  Épiphane de Salamine

« Que se passe-t-il ? Aujourd’hui, grand silence sur la terre ; grand silence et ensuite solitude parce que le Roi sommeille. La terre a tremblé et elle s’est apaisée, parce que Dieu s’est endormi dans la chair et il a éveillé ceux qui dorment depuis les origines. Dieu est mort dans la chair et le séjour des morts s’est mis à trembler ».…Lire La grande homélie de saint Épiphane de Salamine (IVe)

« Le Samedi Saint, l’Église demeure auprès du tombeau dans le silence ». Pas de messe avant la veillée pascale, on laisse entrer le vide, devant l’œuvre  de Achot Achot.

« AFACTUM » (2020)

« AFACTUM » (2020) acrylique et huile sur papier monté sur toile, 92X58 cm

L’artiste est un mystique,  comme il l’a montré dans sa mémorable exposition à Saint-Merry « Anges d’arc » en 2015.  Ici, le fond de son tableau est noir : la nuit ou la profondeur de la voûte céleste. Deux sources de lumière irradiante, de même nature. L’une en haut, l’autre en bas ; mais on pourrait les inverser. Deux chevelures de rayonnements bleus et blancs s’entremêlent. Une évocation des relations entre le Père et le Fils, d’une possible union avec le divin.

Comment ne pas évoquer tous les peintres de la tradition spiritiste ou  ésotérique au tournant du XXe, que l’on a pu admirer dans la grande exposition « Au-delà des étoiles. Le paysage mystique de Monet à Kandinsky » au musée d’Orsay en 2017 ? Notamment les Nocturnes en Noir et Or de James Abbott McNeill Whistle (1874)ou encore Nuit étoilée (Sternenhimmel Versuch)1909 de Wenzel Hablik (1881-1934).

Pour Achot Achot , il y a de nombreux intermédiaires entre l’homme et Dieu. La nature en est un jusques y compris le virus.

Le titre condensé traduit sa pensée : le monde matériel est un monde du fait, Factum ; il est limité et relatif. Avec le préfixe « a » (sans ou pas), l’artiste affirme un principe d’existence spirituelle, le monde POSSIBLE, au-delà du fait.

Jean Deuzèmes


Maxim Kantor. Nuit d’hiver (2002)

Ignace Berten, dominicain de Bruxelles et participant du réseau V&D nous a envoyé une méditation sur une œuvre de Maxim Kantor.

Samedi Saint. Brève méditation

Nuit d’hiver (2002)

Chez Maxim Kantor, les chiens, chiens errants, sont l’expression des gens désorientés, perdus… Certaines de ses œuvres, comme celle-ci sont très symboliques.

Cette nuit d’hiver est le Samedi saint. Il fait nuit, il fait froid. Les chiens, ce sont les apôtres. Ils tournent en rond, dans le désarroi total… Mais, il y a un chien qui est différent, qui va dans l’autre sens. C’est le Christ. Les apôtres sont perdus, le sens de leur vie s’est effondré, mais le Christ est déjà présent avec eux, au milieu d’eux. Ils ne le savent pas encore…

Au centre du tableau, la Maison rouge. En raison de son histoire, pour Kantor, cette Maison rouge est signe de résistance, de liberté et d’espérance.

Samedi saint, jour de l’absence, du silence. Jour d’inquiétude, de mise en cause du sens… Osons croire que le Christ habite aussi nos questions, nos doutes, nos incertitudes. Quand nous ne « sentons » pas la présence, quand c’est l’obscurité, quand l’enthousiasme s’est peut-être refroidi : faisons confiance.

11/04/20

Les autres articles « Un artiste/un jour »

Laurier / Parpaing de François Kenesi, l’œuvre du dimanche 5 avril

Café Deepest Place de Asamï Nishimura, l’œuvre du lundi 6 avril

« Une journée » de Damien Pasquier-Desvignes, l’œuvre du mardi 7 avril

Covidie de Hugo Bonamin, l’œuvre du mercredi 8 avril

Le Repas de Caroline Chariot-Dayez, l’œuvre du jeudi 9 avril

Foule de Carole Texier, l’œuvre du vendredi 10 avril

AFACTUM de Achot Achot, l’œuvre du samedi 11 avril

Cyanotype.Célébrer la Cène au 24e jour de confinement des EpouxP, l’œuvre du dimanche 12 avril

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.