©fc

« Aimer en acte et vérité »

Père Sommes-nous capable de produire du bonheur comme la vigne produit du raisin Sommes-nous capables de produire de la vie comme le raisin produit du vin Sommes-nous capables d’entendre et de comprendre les soifs et les faims de ceux qui nous entourent Sommes-nous capables de partager avec eux sans arrière pensée Sommes-nous capables de nous engager auprès d’eux sans vouloir les soumettre Sommes-nous capables de produire davantage de lien entre les hommes que d’idées pour les diriger Père rends-nous capables de la même humilité que ton fils entièrement donné à ses frères

3 mai 2015
5ème Dimanche de Pâques
Année B

Lectures
1ère lecture : « Barnabé leur raconta comment, sur le chemin, Saul avait vu le Seigneur » (Ac 9, 26-31)
2ème lecture : « Voici son commandement : mettre notre foi dans le nom de Jésus Christ et nous aimer les uns les autres » (1 Jn 3, 18-24)
Evangile : « Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit » (Jn 15, 1-8)

©fc
©fc

Petits enfants,
n’aimons pas en paroles ni par des discours,
mais par des actes et en vérité.
Voilà comment nous reconnaîtrons
que nous appartenons à la vérité,
et devant Dieu nous apaiserons notre cœur ;
car si notre cœur nous accuse,
Dieu est plus grand que notre cœur,
et il connaît toutes choses.
(1 Jn 3, 18-2o)

En tant que chrétiens nous avons quelque chose à accomplir « en acte et en vérité »

Le quarantième anniversaire du CPHB Saint-Merry est l’occasion de nous poser la question individuellement et ensemble : Quels indicateurs avons-nous de notre action ? De ses fruits dans le temps ?
Sommes-nous capables de faire un bilan de notre action :non seulement pour nous-mêmes, notre communauté (nous ne sommes pas au service de nous-mêmes)
– au service des autres, en fonction de l’évolution de notre société qui évolue plus vite que jamais, qui provoque (ou subit) une véritable mutation
– arrivons-nous à comprendre le monde que nous laissons à nos enfants
– … la seule chose qui est sûre pour ma génération des babyboumeurs c’est que nous le laissons en triste état
Dans cette mutation du monde autour de nous il y a deux paramètres que nous mesurons mal : (évoqués tous deux par les intervenants de « ré enchanter le monde », le dernier débat que s’est déroulé à Saint-Merry –voir la vidéo sur ce site-même)
– L’individualisme
– L’extension du droit
1- l’individualisme : ce n’est ni une valeur ni une contre-valeur. C’est la modification en profondeur – souvent à notre insu– de notre manière d’établir et de vivre les liens avec les autres : exemples
– Ici même. Regarder sur plusieurs années (puisque nous en avons donc déjà quarante…) l’efficacité de nos Assemblées Générales : nous avons de plus en plus de mal à les remplir, elles ne sont plus des moments de découverte et d’approfondissement, plus des moment créatifs, mais deviennent des lieux de conflit sur des questions d’organisation. La désaffection des AG est pour bientôt… car il faut trouver un autre moyen de chercher et créer ensemble tenant compte donc de plus d’individualisme.
– Dans de nombreuses paroisses parisiennes lors des manifs contre le mariage pour tous. Les curés suppriment la messe pour que chacun puisse aller manifester, ils « accordent » à leur paroissien une « liberté » révolutionnaire pour ces paroisses… ! : individualisme des conservateurs qui ne se rendent même pas compte qu’il deviennent eux-mêmes individualistes.
Mais l’individualisme est aussi un drame. Les jeunes qui partent pour le combat du Djihad . Ils ne se radicalisent pas « tout seuls » mais parce qu’ils sont tout seuls.
2- le droit. L’avancée du droit c’est l’avancée du respect de la dignité de l’homme (les droits de l’homme que récusent toutes les pouvoirs totalitaires– y compris religieux–) (Encore une intervention remarquée de la conférence « réenchanter le monde »).
La fraternité entre les hommes ne se vit pas seulement par la solidarité, mais aussi par le droit. L’extension du/des droits est un signe avant d’être un progrès.
La responsabilité des individus (ce qui en fait des personnes) lié à ses liens sociaux
Exemple très controversé en ce moment : Le droit à l’enfant. Il paraît incongru aux tenants de la –supposée- loi naturelle. Mais prenons le temps d’y réfléchir. Il fut un temps –peut-être pas si lointain, peut-être encore en cours…– où l’on avait les mêmes réactions devant le « droit des femmes » tout aussi opposé à une soi-disant disposition naturelle.
Lors de la conférence déjà citée on nous encourageait au « Tri sélectif dans le capital religieux » : passer de « peur sacrifice soumission » à « progression de la qualité de l’amour ».

Ici à Saint-Merry, notre rassemblement est un acte de foi qui produit du fruit
Il n’est pas une assurance ou une certitude fondatrice,
Il nous ouvre à davantage de lucidité, davantage d’ambition et donc de prise de risque
Notre foi est liée à notre communion, à notre fraternité
Elle ne se reconnaît dans aucune définition ou idéologie
Mais elle ne se reconnaît pas dans le laisser faire ou la recherche d’intérêts particuliers
Elle n’est pas plus forte, plus belle, plus vraie que celles des autres communautés, mais c’est la nôtre, celle que nous recevons ensemble pour le service des autres
Sommes-nous une communauté qui sait prendre des risques ?
Comment recherchons-nous une inspiration commune ?

Jacques Mérienne

PRÉFACE

Père
Sommes-nous capable de produire du bonheur comme la vigne produit du raisin
Sommes-nous capables de produire de la vie comme le raisin produit du vin
Sommes-nous capables d’entendre et de comprendre les soifs et les faims de ceux qui nous entourent
Sommes-nous capables de partager avec eux sans arrière pensée
Sommes-nous capables de nous engager auprès d’eux sans vouloir les soumettre
Sommes-nous capables de produire davantage  de lien entre les hommes que d’idées pour les diriger
Père rends-nous capables de la même humilité que ton fils entièrement donné à ses frères

Jacques Mérienne

 

 

Tags from the story
, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.