Alexandre Denis est installé à Saint-Merry

C’était le dimanche 13 octobre : les deux communautés de Saint-Merry, paroisse et centre pastoral étaient rassemblées à 10 h pour l’installation par Mgr Michel Aupetit du Père Alexandre Denis, nouveau curé de Saint-Merry. L’église était pleine, de très nombreux amis de Saint François-Xavier étant venus accompagner « le Père Alexandre » dans son nouveau poste, à la surprise du héros du jour, entouré de plusieurs prêtres proches de lui dans ses fonctions antérieures.

« M. l’Abbé Alexandre DENIS, prêtre du diocèse de Paris, en résidence à la paroisse St-François-Xavier (7e) dans le doyenné Orsay-Breteuil, avec les pouvoirs de vicaire, aumônier des collèges et lycées Paul-Claudel et d’Hulst, et en mission d’études, est nommé, pour une durée de six ans prorogeable, curé de la paroisse St-Merry (4e) dans le doyenné Les Halles-Sébastopol, et responsable du centre pastoral Saint-Merry.»

Mgr Aupetit, présidant la cérémonie, souligna en trois temps les trois aspects de l’envoi en mission du nouveau curé, au moment de la lecture de l’Evangile la mission de prédication, au moment de l’Eucharistie la mission d’animation de la vie spirituelle, au temps de l’envoi la mission de gouvernement.

En guise d’accueil, les deux communautés se présentèrent : la paroisse avec Nicolas Hausser, le centre pastoral par Philippe Pépin. Et un pot amical dans la tradition de Saint-Merry s’est prolongé autour de conversations multiples entre membres des diverses communautés en dialogue sur leur pratique pastorale et paroissiale.

Pour connaître mieux Alexandre Denis, extrait de La Croix
Abbé Alexandre DENIS.
Prêtre depuis 2003. Étudiant en théologie au Centre Sèvres, prêtre à la paroisse Saint François-Xavier.  Avant d’être ordonné, l’Abbé Denis est parti en mission en Asie avec les Missions Étrangères de Paris, puis a été nommé vicaire de paroisse et aumônier de collèges et de lycées (Paul-Claudel / d’Hulst et Albert-de-Mun).
A 45 ans, l’Abbé Denis a été récompensé lors des récentes Nuits des Molières pour la création visuelle, effets spéciaux,  de la pièce « Chapitre XIII », où il est nommé au générique « le Père Alex ». Une pièce policière : en résidence dans un monastère, Franz Müller puise son inspiration pour écrire son nouveau roman dont l’histoire se passe également dans un vieux monastère. L’Abbé Denis partage cette récompense avec les auteurs Sébastien Azzopardi, Sacha Danino, et Juliette Azzopardi, Pauline Gallot, Pauline Yaoua Zurini et Philippe Lacombe. La pièce s’est jouée au Théâtre Tristan-Bernard, à Paris.
– Quelles sont les musiques, anciennes ou récentes,  évoquant Dieu que vous avez entendues  et appréciées?
– Abbé Alexandre DENIS : étudiant en arts appliqués, j’écoutais en boucle le Kyrie du Requiem de Victoria, mais la musique que j’écoute le plus reste le jazz de la première moitié du XXème sècle. Le « Good Book » de Louis Armstrong, le swing de Django Reinhardt, le Blues de Robert Johnson etc.
– Selon vous, Dieu aime-t-il la musique ?
Bien sûr ! Mais il aime encore plus les musiciens !….

Présentation du Centre pastoral

©fc

« Avec toute la Communauté du Centre Pastoral, c’est avec joie que nous vous accueillons, Alexandre, notre nouveau responsable du Centre Pastoral et vous, Michel Aupetit, notre archevêque. Votre présence nous est importante et nous sommes très heureux de célébrer aujourd’hui l’Eucharistie avec vous et aussi avec nos amis, nos frères de la paroisse comme nous le faisons parfois pour les grandes fêtes. Aujourd’hui est bien, Alexandre, un jour de fête.

« Sans doute, cette célébration ne correspond pas à celle que nous avons l’habitude de célébrer et que nous aurions eu envie de vous faire connaitre, de vivre avec vous. Car notre liturgie du dimanche matin qui rassemble des personnes au parcours très divers venant de tout Paris et de plus loin, est un très bon moyen de découvrir la vocation, toujours en recherche, du Centre Pastoral. En reformulant la foi par des gestes novateurs et un langage nouveau, les échos du monde se mêlent au mystère de la foi sur les chemins du Christ. Oui, Michel Aupetit, nous vous invitons à revenir à Saint Merry…

Lire la suite

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.