Antisionisme/antisémitisme : éviter la confusion

A-t-on le droit d’être antisioniste et/ou de critiquer la politique de l’Etat d’Israël ? En France, des responsables politiques, des intellectuels ou des médias voudraient faire croire qu’une telle critique relève de l’antisémitisme ! Conférence de Pierre Stambul le mercredi 27 juin à 19h à St-Merry

Cette posture, outre qu’elle porte atteinte à la liberté d’expression garantie par la Constitution, a le tort de laisser penser que tous les Juifs sont des partisans de la colonisation de la Palestine et soutiennent inconditionnellement la politique du gouvernement de droite et d’extrême-droite d’Israël. Avec pour risque majeur une incitation à l’antisémitisme et une aggravation des tensions entre les populations…

Inacceptable pour les esprits libres et épris de justice, cet amalgame est à la fois méprisant et injurieux pour les nombreux Juifs courageux, souvent issus de familles décimées dans les camps nazis, qui « ne veulent pas être complices de l’apartheid et soutiennent comme solution à cette guerre le vivre-ensemble dans l’égalité des droits » (P. Stambul).

Le Réseau Spiritualités-Fraternité (RSF), conformément à sa mission qui est de favoriser le dialogue interculturel en créant les conditions d’une meilleure connaissance entre les populations, est heureux d’accueillir Pierre Stambul, coprésident de l’Union juive française pour la paix (UJFP), le 27 juin prochain au Centre pastoral St-Merry.

La famille maternelle de Pierre Stambul a été exterminée dans les camps nazis ; son père, membre du groupe Manouchian, a été déporté à Buchenwald. Homme de réflexion et de terrain, Pierre Stambul a toutes les qualités pour répondre aux questions que vous vous posez sur ce sujet fondamental.

Réseau Spiritualités-Fraternité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *