Au secours : ils sont atteints de phobie furieuse !!!

D’écoliers corses désireux d’entonner un couplet en arabe jusqu’à un site de recettes de cuisine suggérant une sélection de plats pour le Ramadan, il n’en faut pas plus pour déclencher des réactions qualifiées d’islamophobes. Ce terme est ici mis en question. Par Michel Bourdeau

ramadan 1D’écoliers corses désireux d’entonner un couplet en arabe jusqu’à un site de recettes de cuisine suggérant une sélection de plats pour le Ramadan, il n’en faut pas plus pour déclencher des réactions qualifiées d’islamophobes. Ce terme est ici mis en question.

Deux faits-divers récents ont été décrits comme le reflet d’une islamophobie galopante.
Regardons-y de plus près !

Le premier fait s’est déroulé en Haute-Corse à Prunelli-di-Fiumorbo village de 3 500 habitants à forte communauté maghrébine, comme les journalistes se plaisent à le souligner. Et voici que dans la perspective de la kermesse de l’école, les institutrices eurent l’idée d’apprendre aux enfants « Imagine », chanson de John Lennon datant des années 70 et valorisant la paix et la fraternité. Pour illustrer ces thèmes, les enseignantes avaient préparé les enfants à chanter des couplets en français, corse, arabe, espagnol et anglais. Apprenant cela, plusieurs parents s’opposèrent violemment à ce que leurs enfants chantent en arabe. Le personnel de l’école a été menacé. Des graffitis « Arabi Fora » (Les Arabes, dehors) ont été peints durant la nuit devant et autour de l’école. Devant les risques de perturbation, la kermesse a été annulée.

Le deuxième événement concerne l’aventure survenue au site de recettes culinaires « Marmiton » (60 000 recettes en ligne). Voilà qu’au premier jour du jeûne musulman, le site a proposé une sélection de recettes Spécial Ramadan. Cette initiative a immédiatement soulevé un déferlement de haine sur le site Marmiton.

C’est notamment l’expression : « Bon Ramadan à tous » qui a irrité les internautes qui répliquèrent : « Non, pas à TOUS ! On est français dans un pays NON MUSULMAN !  » ou « Au diable Marmiton et leur bon ramadan à tous ». A un internaute qui s’offusquait de n’avoir « jamais vu publier de recettes pour Mardi gras, mi-Carême ou d’autres fêtes religieuses », le site a répondu qu’il mettait en ligne « des recettes pour Noël, pour Pâques, pour la Pentecôte » ainsi que pour des fêtes juives.

Dans le premier cas, on assiste à une confusion grossière entre une langue, l’arabe, et une religion, l’Islam. Ignorance aussi sur le fait que nombre d’Arabes sont chrétiens et que l’Islam est une religion pratiquée sur toutes les latitudes, en Asie, en Afrique sud-saharienne…

Le deuxième cas se rapporte plus à des habitudes sociologiques qu’à un rituel religieux. Les plats suggérés ne sont en rien spécifiques à la période du Ramadan. Manque notamment la chorba, soupe de rupture du jeûne dans les pays du Maghreb, mais qui se consomme aussi en d’autres temps. Attention : un sondage vient de révéler que parmi les quinze plats préférés des Français, le couscous vient en huitième position, entre le pot-au-feu et la choucroute !rrarmadan a2

Comment qualifier les réactions épidermiques soulevées par ces deux faits-divers ? Il n’y a pas de mots pour exprimer que l’on n’aime pas une langue ou une cuisine étrangères. Alors on emploie “islamophobie“, littéralement qui n’aime pas l’Islam.Et à travers ce terme, on stigmatise aussi bien la quasi-totalité des musulmans Français ou étrangers qui vivent en France que les poignées de terroristes qui pervertissent l’Islam en s’en revendiquant.

Après avoir décidé de bannir l’usage de ce mot, il ne faudrait pas que j’attrape la phobie des islamophobes !

Michel Bourdeau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.