Avec les enfants : ma vie sera belle ?

Qu’il est doux de regarder, en s’appliquant, ce qui est beau ! Après un temps de silence, nous écrivons dans les jalons personnels « ce qui, à nos yeux, est beau dans le monde qui nous entoure ».

Petit résumé de l’atelier du 23/3/14 …  Dieu veut que notre vie soit belle (Livret « Est-ce que ma vie sera belle » p 2-5)

 enfantsWangari Maathai, une femme du Kenya, au parcours de vie hors de l’ordinaire ! Pourquoi ? Comment ?

Après avoir lu la BD (livret) qui illustre sa vie, les enfants sont invités dire à quel moment et pourquoi Wangari Maathai aurait pu prononcer ces paroles : « merci » « c’est injuste », « quel désespoir » « je veux faire quelque chose pour changer le monde ».
Vite repérés, les moments clé de la vie de cette africaine, sont parfaitement identifiés. S’en suit une discussion : a-t-elle réussi sa vie, elle qui a su très vite repérer certaines des beautés du monde et qui s’est engagée pour agir.

 Prendre le temps que regarder ce qui est beau dans le monde
Sur la table, une dizaine photos de paysages des quatre coins du monde. Quel est celui que tu préfères et pourquoi ? Nous percevons alors que nous aimons tous ces paysages naturels, souvent pour des raisons différentes, parfois pour des raisons semblables… Certains sont touchés par les couleurs, d’autres par la vie qui jaillit par l’intermédiaire d’une source, d’un animal. Nous observons ensemble que des détails surgissent lorsque nous observons la nature de façon plus attentive.

Qu’il est doux de regarder, en s’appliquant, ce qui est beau ! Après un temps de silence, nous écrivons dans les jalons personnels (feuille et goutte) des pages 2 et 3 « ce qui, à nos yeux, est beau dans le monde qui nous entoure ».

 Bénissez le Seigneur
Accompagnés à la guitare, Corinne nous apprend ensuite un nouveau chant «  Bénissez le Seigneur » où il est question des beautés de la création…

Et vous la source et le torrent, et vous rapides et courants : bénissez le Seigneur ! et vous frimas et giboulées et vous montagnes enneigées : bénissez le Seigneur !

R/ Vous les fils de la terre, vous les enfants du Père, vous de partout et de tout âge, chantez pour Dieu à pleine voix.

Et vous le feu et la chaleur, et vous la froidure et l’ardeur : bénissez le Seigneur ! et vous les plaines et les champs, et vous l’aurore et le couchant : bénissez le Seigneur !

R/ Vous les fils de la terre, vous les enfants du Père, vous de partout et de tout âge, chantez pour Dieu à pleine voix.

Et vous les poissons de la mer, et vous qui parcourez les airs : bénissez le Seigneur ! et vous les plantes de la terre, et vous ténèbres et lumières, bénissez le Seigneur !

R/ Vous les fils de la terre, vous les enfants du Père, vous de partout et de tout âge, chantez pour Dieu à pleine voix.

 Un enfant du groupe nous lit remarquablement la très belle prière « Donne-moi de goûter à ton paradis » de Saint Éphrem de Nisibe (cf. feuillet cartonné à la fin du livret). Le texte nous donne l’occasion de nous recueillir en fermant le yeux pour visualiser à l’intérieur de nous-mêmes le lieu que nous trouvons le plus beau… Chacun partage avec le groupe cet endroit particulier .

 « Réussir sa vie, c’est possible ! »
Au cours du quatrième et dernier temps, nous engageons un débat. Les enfants sont invitésà commenter les images et les témoignages des pages 4-5 : « ce qui est important, c’est de participer » ; « j’essaye de toujours être heureuse » ; « quand mes parents m’obligent je comprends que ça peut être important » ; « quand je serai plus grand, j’aimerais aider les autres », « ce qui est le plus important c’est d’aimer » ; « pour réussir sa vie il faut faire un métier qu’on aime », « partager, pas seulement de l’argent, ça rend heureux… ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.