Un blog pour avancer joyeusement en Eglise avec les couples engagés dans une nouvelle union

Nathalie et Christian, invités comme auditeurs par le pape François au Synode de la famille de 2015 au titre de leur engagement auprès des personnes divorcées engagées dans une nouvelle union, avancent avec joie sur les chemins que l'exhortation, Amoris laetitia, a ouvert. Ils s’efforcent d’en appuyer la réalisation, notamment avec la création de groupes de discernement pour un retour aux sacrements.

Ceci a été inspiré par l’expérience des équipes Reliance, équipes de couples vivant une nouvelle union, créés par les Equipes Notre-Dame en l’an 2000, à la demande du pape.

Le blog https://synodequotidien.wordpress.com, qu’ils avaient commencé pendant le Synode, se poursuit aujourd’hui : il participe à cette mission de réception de «La Joie de l’Amour» qu’ils se sont donnée.

 

Vous tenez ce blog depuis plus de deux ans : qu’est-ce qui vous a poussée à écrire ?

Fin août 2015, nous avons appris que le pape François nous invitait à participer au Synode de la famille pour la session ordinaire qui commençait dans moins de deux mois.  Cela nous a remplis de joie et nous voulions faire partager cette joie à nos amis, ceux que nous accompagnons depuis plus de dix ans, des personnes divorcées, engagées dans une nouvelle union, en leur relatant, au jour de jour, les petits faits comme les grands évènements dont nous serions témoins au cours des trois semaines de notre séjour à Rome. Ainsi, tous les jours, avons-nous mis un petit article qui retraçait notre journée. Nous avons commencé le 26 septembre, avant le départ pour Rome en passant par Strasbourg où nous participions aux journées de «  La Vie », puis, à partir du premier jour à Rome, nous avons assuré une production quotidienne.

Aviez-vous vraiment le droit de divulguer ce qui était entendu aussi bien dans la grande salle que dans les petits cercles auxquels vous participiez ? 

Nous avons effectivement été plus prudents que d’autres, et en particulier que certains pères synodaux qui ont donné des interviews assez critiques… A leur différence,  nous n’avons jamais cité de noms lorsqu’il s’agissait d’allocutions vraiment peu charitables. Mais nous donnions des détails de la vie quotidienne, ce dont les médias ne parlaient pas.

Pourquoi ne pas avoir cessé la parution de ce blog à la fin du Synode ?

En rentrant en France et en parlant avec nos amis, nous avons constaté qu’il était important de suivre les «  retombées » du Synode et les premiers commentaires relayés dans les médias du document de sortie du Synode, la Relatio finalis, en attendant la parution éventuelle d’un document du pape François. Il y a eu plusieurs prises de position de la part des «  grands ténors » du Vatican et cela était très important de les faire connaitre.

Puis le pape François a fait paraître son exhortation, Amoris Laetitia, et vous avez poursuivi vos articles.

Oui, encore une fois c’est la réaction de plusieurs de nos amis « « divorcés-remariés » qui nous téléphonaient, catastrophés, en nous disant que ce texte n’apportait aucun changement à leur situation par rapport aux sacrements !
Alors que pour nous, il était clair qu’une porte était ouverte pour ceux qui en prendraient sincèrement le chemin !

Notre ami Jean-Paul Vesco avec lequel nous avons eu la joie de passer trois semaines au Synode a rapidement pris la parole pour expliquer que l’ouverture du texte était pastorale. Mais nous avons dû sans cesse rassurer nos amis en «  décortiquant » le chapitre VIII  pour leur prouver que c’était bien écrit ainsi !
Encore une fois, Jean-Paul Vesco a essayé de rassurer les plus inquiets !

Alors, puisque je constate que le blog existe toujours, c’est sans doute que votre mission n’est pas terminée ?

Vous parlez de mission et c’est effectivement ainsi que nous avons fini par le comprendre. En 2015, le pape François avait invité, par notre présence, les pères synodaux  à écouter la voix des personnes et des couples divorcés engagées dans une nouvelle union. C’était écrit noir sur blanc dans la lettre personnelle que nous avons reçue l’un et l’autre : nous étions invités comme «  coordinateurs des équipe Reliance pour les couples divorcés-remariés et fondateurs d’une association privée de laïcs pour les temps de prière à l’occasion d’une nouvelle union ! ». Maintenant, le pape nous invite à aider à la réception de son exhortation apostolique Amoris laetitia, il nous fait confiance. A nous de baliser avec et pour nos amis ces chemins qu’encourage le chapitre VIII. C’est notre mission et une des manières de l’accomplir c’est ce blog.

Que trouve-t-on alors dans ce blog pour aider à la réception d’Amoris laetitia ?

Je dirais qu’il y a deux genres différents, au sens informatique du terme.
Une partie typiquement blog, constituée d’articles d’une page environ, archivés par date et qui relaient, soit une information de l’actualité qui me semble intéressante, soit une réaction personnelle à une situation pastorale, soit la présentation d’un livre ou l’annonce d’une conférence ou d’un évènement à ne pas rater.

Il y a également une partie davantage «  site » avec des pages classées dans une arborescence d’onglets qui contiennent les grands textes du Synode de 2015, comme le discours du 17 octobre ou celui de clôture du 24 octobre, et les prises de positions officielles de tel évêque ou de telle conférence épiscopale, comme la lettre des évêques d’Argentine, ou les péripéties avec les cardinaux frondeurs dans l’affaire des dubia ! Il y a même un roman écrit en plusieurs épisodes au cours de l’été 2016 et qui permet de découvrir quelques idées de l’exhortation d’une manière plus ludique.

Souvent un article qui fait l’évènement pointe vers une page où  plus de contenu est détaillé, comme les cheminements Bartimée qui commencent à donner leurs  fruits.

Donc, si je comprends bien, tout est venu de votre invitation au Synode. Mais pourquoi et par qui y avez-vous été invités ?

Je ne sais pas précisément à qui nous devons cette grande joie, mais notre engagement  dans les équipes Reliance , équipes de couples «  divorcés-remariés » crées dès l’an 2000 par les Équipes Notre-Dame (sans qui nous ne serions sans doute pas là), la création d’une association privée de fidèles SeDiRe-Lyon qui accompagne les couples qui souhaitent cheminer vers un temps de prière à l’occasion de leur nouvelle union, et les diverses contributions inter-synodales que nous avons envoyées, ne sont sans doute pas étrangères à ce choix de nos évêques, surtout qu’ il n’y avait qu’une seule place pour un couple français !

D’ailleurs nous avons vite compris que, pour avancer dans cette pastorale des personnes « séparées, divorcées, remariées » (signification du sigle Se Di Re), il nous fallait travailler en réseaux. Nous sommes donc en liens étroits avec Mission de France, la CEF, la CCBF (et la CCB Lyon, puisque c’est là que nous habitons), ainsi qu’avec plusieurs pastorales familiales en France, d’autres mouvements, notamment « Chrétiens divorcés – chemins d’espérance », mais aussi Fondacio , Vivre et Aimer (sur Lyon), et nous avons même des contacts à l’étranger, grâce à notre passage au Synode.

Qu’est-ce que cela vous fait de tenir ce blog ? C’est un gros travail d’écrire presque trois fois par semaine … 

Cela m’oblige certes à me tenir au courant de ce qui se passe dans l’Eglise et dans le monde, et nous avons commencé à nous intéresser vraiment à ces questions d’Eglise à partir du premier Synode ; avant,  c’était surtout dans les ouvrage comme le livre de Louis Dingemans  « Jésus face au divorce »  ou les livres de Guy Delachaux que nous travaillions : Guy va d’ailleurs sortir un nouvel ouvrage en collaboration avec un de nos groupes.

Mais cela me plaît bien et nous permet de faire passer des informations importantes pour la vie des personnes divorcées vivant une nouvelle union, surtout lorsqu’elles sont dans des communautés pas très accueillantes. J’essaie d’aborder certaines questions délicates ou polémiques avec un humour un « tantinet » féministe et finalement, je dois avouer que j’ai beaucoup de joie à tenir ce blog dans la ligne de «  la joie de l’Amour » et à la lumière de l’Evangile.  En deviendrais-je addicte ?

 

                                                              Nathalie qui écrit et Christian qui corrige…

Venez nous rejoindre en vous abonnant à https://Synodequotidien.wordpress.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.