Bonté divine. Quand l’Église communique… sacrément bien

Un logo au design minimaliste, aussi sobre qu’élégant. Des campagnes de pub qui manient à merveille auto ironie, sens de l’image, slogans efficaces. Ceux qui disent que l’Église communique mal devraient regarder et étudier attentivement la publicité du diocèse de Montréal pour la « collecte annuelle », l’équivalent de notre denier du culte.

Logo Église catholique de MontréalUn logo au design minimaliste, aussi sobre qu’élégant. Des campagnes de pub qui manient à merveille auto-ironie, sens de l’image, slogans efficaces.

Collecte annuelle 2014, Publicité de l'Église catholique de Montréal

Ceux qui disent que l’Église communique mal devraient regarder et étudier attentivement la publicité du diocèse de Montréal pour la « collecte annuelle », l’équivalent de notre denier du culte.

La dernière campagne en date, réalisée par l’agence DentsuBos, utilise comme fil conducteur deux mains en prière, deux mains qui s’écartent ou qui se joignent… au gré de l’ouverture et de la fermeture des portes d’un métro, comme dans l’image à côté.

 

Une manière simple de dire la mission de l’Église et en même temps de rappeler l’importance de la solidarité, car les mains, si on les regarde de près, sont de deux personnes différentes, homme et femme, blanc et noir…

Aucune mièvrerie, aucun sentimentalisme, pas d’images sulpiciennes, pas de soleil couchant, elle communique diablement, pardon… sacrément bien cette Église-là !
Sur le site du diocèse de Montréal vous pouvez voir l’historique des dernières campagnes publicitaires.

Lire aussi les articles, très intéressants, de GEEKSandCom’ et de L’ADN. L’essentiel de la Com’

Merci à Marc Saint Raymond pour l’information.

 

Jean Stylianos

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *