À la Une

Dimanche 5 avril. François Kenesi. Laurier / Parpaing

L’art au temps du confinement.

Ils ont exposé à Saint-Merry entre 2010 et 2019 et y reviennent virtuellement, par amitié. Chacun évoque à sa manière le confinement, la mise de soi hors du monde réel, l’espérance. Chaque jour de la semaine sainte, Jean Deuzèmes vous propose de lire une œuvre.

Dimanche 5 avril : des photographies étranges de François Kenesi.

Débora, l’abeille

Qui est cette femme dont la Bible chante les prouesses ? Une féministe avant la lettre ? Prophétesse ou stratège militaire ?
Le deuxième volet de la série de Jesús Asurmendi

Quand l’art fait sourire au temps du confinement

« Parfois le confinement et la nécessité stimulent l’imagination et sont sources d’invention » (Jean Verrier). Internet fait exploser la créativité pour nous faire respecter les consignes, mieux que des affiches. Deux minutes de sourire par l’art, arrachées à la pesanteur du temps. Un clin d’œil de Voir et Dire.

Communion dans l’invisible

Alain ARNOUX, pasteur protestant en Haute-Loire, près du Chambon sur Lignon, nous livre ses réflexions sur ce temps bizarre qui nous est « donné », et sur la place que nous ferons à Dieu dans cette période extraordinaire, extraordinaire au sens propre et fort.

IL Y A TROIS CENTS ANS…

Le covid19 nous renvoie implacablement aux grandes pandémies de l’histoire, telles que la grande peste dite de Marseille (1720). Mais établir un parallèle entre les épidémies du passé et ce que nous vivons aujourd’hui est à la fois aisé et contestable.
La chronique d’Alain Cabantous.

Appel à projets artistiques 2020-2021

L’église Saint-Merry, depuis 5 ans, construit ses expositions et grands évènements à partir d’appels à projets. Comme le contexte évolue, l’équipe en charge d’accompagner les projets d’artistes (Collège des arts visuels, Réseau Voir et Dire) a précisé ses nouvelles ambitions pour les partager avec des artistes.

Saint-Merry et la Ville

Lorsque l’on décline l’expression « L’Évangile dans la ville » de multiples manières, il n’est pas certain que l’on perçoive pour autant la réalité de la ville autour de Saint-Merry. Or, Paris ressemble à une centrifugeuse et Saint-Merry est dans son cœur, l’hyper-centre d’une ville monde. Quelles conséquences tirer des observations urbanistiques qui suivent ? Cette interrogation rejoint la réflexion du diocèse qui s’inquiète à son échelle, la métropole, et questionne la notion même de pastorale.

Alexandre Denis est installé à Saint-Merry

C’était le dimanche 13 octobre : les deux communautés de Saint-Merry, paroisse et centre pastoral étaient rassemblées à 10 h pour l’installation par Mgr Michel Aupetit du Père Alexandre Denis, nouveau curé de Saint-Merry. L’église était pleine, de très nombreux amis de Saint François-Xavier étant venus accompagner « le Père Alexandre » dans son nouveau poste, à la surprise du héros du jour, entouré de plusieurs prêtres proches de lui dans ses fonctions antérieures.

Le nouveau voisin est arrivé

L’embellissement de la placette à côté de Saint-Merry a commencé le jeudi 10 octobre 2019. L’inauguration du Socle et le vernissage de la première sculpture se sont déroulés en musique, au milieu des usagers du quartier et des membres du Centre pastoral qui partageaient leur étonnement et leur joie.

Nuit Blanche 2019 à Saint-Merry. « Glory Moon »

5 octobre 2019 : Guillaume Marmin présente une vision épurée de l’intérieur de l’église à l’aide de 120 faisceaux lumineux pulsés en LED. Une œuvre immersive puissante, expressive des arts numériques qui resculpte en lumière sur fond sonore ce qui a été réalisé en pierre cinq siècles auparavant.

De la beauté et des cartels : l’été 2019 à Saint-Merry

Pour le visiteur de l’été, se laisser séduire par les œuvres contemporaines et questionner par leur titre ou leur cartel, s’ajoute au plaisir de la découverte architecturale de Saint-Merry. La surprise semble plus intense encore cet été 2019, avec les deux expos.

Exposition de Noël à Saint-Merry. « Inde. Contes et réalités »

« Inde : contes et réalités » est une exposition photographique immense et étonnante de Nicolas Henry et Floriane de Lassée. Vous pouvez obtenir leurs splendides livres vendus au bénéfice d’une association d’aide à l’enfance en Inde. S’adresser à la table d’accueil. Les artistes seront présents à la fin de la messe le 13 janvier.

Nuit Sacrée 2018 • Vidéos des chorales

A Saint-Merry , chrétiens, juifs, musulmans, bouddhistes et hindouistes ont chanté Dieu ou le sacré et manifesté la volonté de « Vivre ensemble » du dimanche 20 mai à 19h au lundi 21 mai à 7h du matin.
Les liens YouTube permettent de les retrouver.

Nuit Sacrée 2018 • Vidéos des chorales

A Saint-Merry , chrétiens, juifs, musulmans, bouddhistes et hindouistes ont chanté Dieu ou le sacré et manifesté la volonté de « Vivre ensemble » du dimanche 20 mai à 19h au lundi 21 mai à 7h du matin.
Les liens YouTube permettent de les retrouver.

Julie Legrand. Les bouches à nourrir

L’œuvre en osier installée dans les airs du transept de Saint-Merry à l’occasion de la Nuit Sacrée, est une expression du temps de pentecôte par sa forme, elle est ouverte à tous les souffles. Mais ce n’est que la première partie de l’exposition de Julie Legrand. La seconde utilisera le verre et le marbre en jouant avec l’architecture.

Le Colegio del cuerpo danse à Saint-Merry

Le Colegio del Corpo a été fondé en 1997 à Cartagena de Indias (Colombie) par les danseurs, chorégraphes et pédagogues Alvaro Restrepo (Colombien) et Marie France Delieuvin (Franco-Colombienne). Marie-José Ledru nous annonce sa venue prochainement.

Dominique Renson. Visages de l’émotion

Dans la nouvelle exposition du temps pascal 2018 à Saint-Merry, Dominique Renson donne à voir les émotions, à les apprécier et à les ruminer avec ses œuvres fortes, austères où la représentation humaine domine. Le regard de Catherine C.

Escape. Rachel Marks & Djeff

Ils avaient attiré les foules à Saint-Merry lors de la Nuit Blanche 2015 avec le bateau brisé dans le chœur, ils reviennent avec deux (et non trois comme prévu) œuvres spirituelles, plus intimistes mais aussi fortes. Une splendide exposition aux symboliques multiples. 9-24 février 2018