Art

Julie Legrand. Les bouches à nourrir

L’œuvre en osier installée dans les airs du transept de Saint-Merry à l’occasion de la Nuit Sacrée, est une expression du temps de pentecôte par sa forme, elle est ouverte à tous les souffles. Mais ce n’est que la première partie de l’exposition de Julie Legrand. La seconde utilisera le verre et le marbre en jouant avec l’architecture.

Danse à Saint-Merry, avec le Colegio del cuerpo

Le Colegio del Corpo a été fondé en 1997 à Cartagena de Indias (Colombie) par les danseurs, chorégraphes et pédagogues Alvaro Restrepo (Colombien) et Marie France Delieuvin (Franco-Colombienne). Marie-José Ledru nous annonce sa venue prochainement.

La danse s’exprime à Saint-Merry

Les Rendez-vous Contemporains ont invité le Théâtre de Vanves et son festival 20ème ARDANTHE DANSE pour une soirée dans l’église. 
Le 22 mars, une petite dizaine de solos ou duos se sont produits dans divers lieux de l’église en fonction de l’espace qu’ils ont su habiter avec simplicité et sous des éclairages fascinants.

15 mars : Festival Sonic Protest

L’église est fermée toute une journée ce jeudi 15 mars ! Dommage pour tous ces passants ou fidèles qui aimeraient « visiter » ou « entrer prier », ou encore « se poser »… Dans la soirée, comme le lendemain, un festival de musiques contemporaines aura lieu sous « nos » voûtes. C’est le festival « Sonic Protest ».

Mad & Badass Héros :  Concert du samedi 7 avril 2018 à Saint-Merry

Mad & Badass Héros :  Concert du samedi 7 avril 2018 à Saint-Merry

Ce soir-là, les portes de l’église étaient grandes ouvertes pour accueillir le vrai printemps.
Clara Guillon, soprano, Léopold Gilloots-Laforge, contre-ténor, et Juliette Journeaux, pianiste, trois jeunes artistes très talentueux, ont fait entendre un programme original visitant toute une gamme d’émotions des plus tendres aux plus violentes.

Dominique Renson. Visages de l’émotion

Dans la nouvelle exposition du temps pascal 2018 à Saint-Merry, Dominique Renson donne à voir les émotions, à les apprécier et à les ruminer avec ses œuvres fortes, austères où la représentation humaine domine. Le regard de Catherine C.

La Grâce

Représenter la grâce ? Un pari et des découvertes à l’Institut protestant de théologie jusqu’au 26 mars. La chronique de Jean Deuzèmes.

Les expositions 2018 et au-delà

Saint-Merry 2018-2019. Présentation des expositions retenues par le Collège des arts visuels. De la nouveauté et de la force tout au long d’une programmation graduelle.

Escape. Rachel Marks & Djeff

Ils avaient attiré les foules à Saint-Merry lors de la Nuit Blanche 2015 avec le bateau brisé dans le chœur, ils reviennent avec deux (et non trois comme prévu) œuvres spirituelles, plus intimistes mais aussi fortes. Une splendide exposition aux symboliques multiples. 9-24 février 2018

Camille Henrot. « Saturday »

Au Palais de Tokyo, « Days are dogs », la grande exposition centrée sur une seule artiste, débute par un film fulgurant sur la manière dont des groupes humains vivent aujourd’hui le besoin d’intériorité et sur les réponses qu’y apportent les religions. Le décalage avec ce qui se pratique à Saint-Merry est déconcertant, donc à analyser.
Chronique de Jean Deuzèmes

Nuit Blanche 2017. Saint-Merry magnifiée

L’installation lumineuse « À notre étoile » du groupe « Children of the Light » que trente mille personnes ont pu voir à Saint-Merry le samedi 7 octobre a été sans nul doute un des grands moments de la Nuit Blanche parisienne, un site Internet parlant même d’une église « sublimée » .

« À notre étoile »

Avec l’installation lumineuse des artistes « Children of the Light » pour la Nuit Blanche 2017, Saint-Merry accède au In des évènements parisiens. Le Centre Pastoral se mobilise le samedi 7 octobre.

Patricia Kinard. Colonne

Étonnant ce claustra qui semble attirer les peintres contemporains de ciels ! Après la composition de 365 morceaux de ciels par Anne-Christine Dura, sont présentés 4 fragments d’une longue méditation du…