Chronique d’un confinement

ÇA VA BIENTÔT FINIR…

« Tout ce qui a commencé, il faut bien que ça finisse », écrit Jean Tardieu. « La maison sous l’orage, le bateau dans le naufrage, le voyageur chez les sauvages ».
Et ajoutons le confinement de l’âge.
La chronique de Jean Verrier

RENDEZ-VOUS À 20 HEURES

« Depuis deux mois nous applaudissons les personnels des hôpitaux qui accueillent et soignent les victimes de l’épidémie.
La fidélité de tous et l’exactitude sont étonnantes. Nous sommes prêts dès 19 heures 59…
Pour moi c’est une action de grâce, une messe de la rue ».
La chronique de Jean Verrier

ARAGON POUR AUJOURD’HUI

« Qu’aurait chanté, qu’aurait écrit le poète s’il avait vécu avec nous, contraints par la pandémie, ces disparitions soudaines d’une caresse, une poignée de main, un baiser ? »
La chronique de Jean Verrier

QUE SONT NOS AMIS DEVENUS ?

« Que sont mes amis devenus que j’avais de si près tenus et tant aimés ?…  Ce sont amis que vent emporte et le vent devant ma porte les emporta. » La question…

François Cheng, sur la mort autrement dit sur la vie

« En ce temps de pandémie, on dit que les personnes âgées sont particulièrement menacées, et l’on se pose alors la question de savoir à quel âge on est “vieux”. L’œil noir et vif de François Cheng, son sourire, ses courtes pauses méditatives, nous font vite oublier son âge ».
La chronique de Jean Verrier

LE MUSICIEN DE SAINT-MERRY

« Voici le soir. À Saint-Merry c’est l’Angelus qui sonne. O nuit, toi, ma douleur et mon attente vaine. J’entends mourir le son d’une flûte lointaine », chantait Guillaume Apollinaire dans un texte de 1925 que Jean Verrier nous fait redécouvrir.

OISEAUX

« Depuis le 17 mars début du confinement, j’ai vu : des moineaux rondouillards, d’autres moineaux, des mésanges, des tourterelles, des merlettes et un couple de perroquets verts…
Oui, à Paris, il y a encore beaucoup d’oiseaux réfugiés dans les jardins. C’est nous qui sommes en cage ».
La chronique de Jean Verrier

ÉCRIRE

Que faire en période de confinement ? Téléphoner, dessiner, peindre, cuisiner, dormir, rêver… Écrire, surtout.
Le conseil de Jean Verrier, sur les traces d’Elena Ferrante, auteure de « L’amie prodigieuse » et des « Chroniques du hasard »

LEONARD COHEN ET JÉSUS

Au commencement il y a une musique, une sorte de mélopée, un chant dont on n’accroche que quelques paroles. Il est question de Jésus.
Une fascination jamais démentie en cinquante ans.
La chronique de Jean Verrier

L’AUTRE DIEU

« Pourquoi moi ? Ce n’est pas juste. Qu’est-ce que j’ai fait au bon Dieu ? »
Nous l’entendons, parfois, cette plainte quand nous prenons ces jours-ci des nouvelles de nos proches.
Dieu est-il devenu sourd aux cris de l’homme ?
C’est le moment de lire ou de relire le petit livre de Marion Muller-Colard, « L’Autre Dieu ».
La chronique de Jean Verrier

RAPATRIÉE

Comment rentrer en France des Philippines au temps du confinement.
Récit d’une aventure dans la chronique de Jean Verrier

LE JOUR DU SEIGNEUR

« Un dimanche pas comme les autres. Pas d’autorisation de sortie pour Saint-Merry sur la feuille que je viens d’imprimer. Alors, à 10 heures, j’ouvre la télé pour suivre sur la 2 l’émission “Le jour du Seigneur ‘’ ».
La chronique de Jean Verrier

RECETTE

« Parfois le confinement et la nécessité stimulent l’imagination et sont sources d’invention.
Voici la recette qui circule maintenant dans toute la région des îles Galapagos et qui m’a été transmise par voie orale ».
La chronique de Jean Verrier

Notre affaire à tous

« On apprend au milieu des fléaux, qu’il y a dans les hommes plus de choses à admirer que de choses à mépriser ».
Dans sa chronique, Jean Verrier nous dit pourquoi c’est vraiment le moment de lire ou de relire « La Peste » d’Albert Camus.