Débats

L’écologie : un enjeu spirituel et politique – 11 juin 2018

Ce lundi 11 juin 2018, Saint-Merry accueille quatre intervenants pour échanger sur l’enjeu spirituel et politique de l’écologie. C’est Elena Lasida qui anime cette soirée. Elle annonce les 3 questions – qui lui avaient été inspirées par Christian Aurenche – auxquelles ils devront successivement répondre :
D’où je viens ?
Où je vais ?
Que pouvons-nous faire ensemble ?

Antisionisme-antisémitisme : pourquoi et comment éviter la confusion

Aider, comprendre, partager : ce triptyque pourrait définir le socle de l’action du Réseau Fraternités-Solidarité (RSF) de St-Merry. Les actions au profit des étudiants francophones de Gaza, musulmans ou non, visent à comprendre et faire connaître, par des échanges humains directs, l’enfer que vit toute un peuple assiégé, ainsi qu’à encourager le formidable pari de la résistance non violente dans laquelle cette population s’est engagée. Avec le judaïsme, il s’agit d’élargir notre horizon pour éviter les amalgames faciles et destructeurs.

Antisionisme/antisémitisme : éviter la confusion

A-t-on le droit d’être antisioniste et/ou de critiquer la politique de l’Etat d’Israël ? En France, des responsables politiques, des intellectuels ou des médias voudraient faire croire qu’une telle critique relève de l’antisémitisme !
Conférence de Pierre Stambul le mercredi 27 juin à 19h à St-Merry

S’engager ? Le 11 juin, un deuxième débat autour de l’écologie

Le  19 mars, un débat a eu lieu à Saint Merry autour du livre « Plaidoyer pour un nouvel engagement chrétien » avec la participation d’un des auteurs et de plusieurs « témoins ». Tou(te)s ont témoigné sur le sens de l’engagement pour eux-elles.
Le 11 juin, ce débat va se poursuivre à Saint Merry avec un autre des auteurs du livre et d’autres témoins, dans un domaine d’implication plus ciblé. Le débat s’intitule «  L’écologie, un enjeu spirituel et politique ».

Lettres à Paul de Tarse

« Sur Paul de Tarse, les avis divergent. Tantôt précurseur génial à l’inventivité inouïe, pourfendeur des identités fermées et des communautarismes : celui sans qui le christianisme serait sans doute devenu une secte. Et tantôt fanatique, misogyne, antisémite, doctrinaire, Père-la-morale… Bref, l’homme de tous les scandales ! »
Pour faire la part des choses et aller à la rencontre neuve de son énigme, Claude Plettner, journaliste, écrivain et théologienne, a choisi de lui écrire (« Lettres à Paul de Tarse », éditions du Cerf, Paris). Nous en parlerons avec elle lors de notre rencontre « Parler la bouche pleine » à Saint-Merry, dimanche 6 mai, après la Messe de 11 h 15.

Plaidoyer pour un nouvel engagement chrétien, ou plaidoyer pour l’espérance ?

Pendant le Carême, vingt groupes de Saint-Merry ont mené une réflexion commune sur le thème de l’engagement. En écho à ces travaux, le 19 mars dernier, un débat réunissait Pierre-Louis Choquet, auteur du livre Plaidoyer pour un nouvel engagement chrétien, Julie Lefort, Eliette de Lamatinie, et Guy Aurenche. Jacques Debouverie nous fait une synthèse de ce débat au ton original.

Lettre ouverte d’un curé au Pape François

Le dimanche 18 Mars, Jacqueline Casaubon animant « Parler la bouche pleine » avait invité Daniel Duigou à présenter son dernier livre «  Lettre ouverte d’un curé au Pape François ».
 Ce livre est la suite d’une étonnante rencontre où, en compagnie de Monseigneur Gaillot, le Pape l’a reçu de façon informelle, sous le signe d’une grande liberté.
Dans ce livre, Daniel, s’appuyant sur sa triple expérience de journaliste, de psy et de prêtre, adresse des propositions au Pape François pour que l’Eglise s’ouvre définitivement à la modernité.

Un regard sur le monde d’aujourd’hui

Un regard sur le monde d’aujourd’hui

A l’Assemblée du Centre Pastoral Saint-Merry, le 18 novembre 2017, Elena Lasida nous a proposé une synthèse puissante et claire en reliant nos 3 A – Accueillir, Annoncer, Agir -, à 3 R : Réciprocité, Reconnaitre, Relation, qui suscitent 3 défis liés à 3 révolutions technologiques qui ont entraîné de grandes crises du vivre ensemble. Mais Elena l’affirme : les crises ouvrent aujourd’hui l’espace à de nouveaux possibles.

Les difficultés du langage de la Foi

A Paris, un groupe de La Chapelle Saint Bernard à Montparnasse a échangé sur quelques unes des causes qui éloignent les gens de l’Eglise, et s’est s’intéressé, à ce titre, au langage qu’elle emploie. Ils ont produit en novembre 2017 un petit document très intéressant.

Foi & Politique : Parole et discernement

Pour sa troisième séance, l’Atelier Foi & Politique a donné un éclairage sur une parole des chrétiens fondée sur la doctrine sociale de l’Église et des clés de discernement pour analyser les programmes électoraux.

« Nous ne croyons pas ce que nous savons …. » ?

La croyance populaire – car il s’agit ici bien d’une croyance et non d’un savoir ! – dans l’inventivité de l’Homme pour repousser les limites et dans l’innovation pour contourner les problèmes auxquels nous faisons face, se heurte à une réalité historique : notre ingéniosité a presque systématiquement été mise au service d’un épuisement plus rapide des ressources, et donc d’un rapprochement des limites.

« Nos larmes ont la même couleur »

Bushra Awad (Palestinienne) et Robi Damelin (Israélienne), qui ont perdu chacune un fils dans le conflit, nous parlerons de leur combat pour la paix.
Avec Anne Guion, auteur du livre « Nos larmes ont la même couleur » (éd. du Cherche-Midi).