Prises de parole

« Que votre oui soit oui ! »

« Que votre oui soit oui ! »

Le discours sur la montagne est une composition littéraire de l’auteur, mais elle est fondamentale : elle exprime comment les premiers chrétiens, majoritairement d’origine juive, devaient appliquer la LOI, pour pouvoir accéder à la FOI.

« Ne te dérobe pas »

« Ne te dérobe pas »

« Partage ton pain avec celui qui a faim, recueille chez toi le malheureux sans-abri, couvre celui que tu verras sans vêtement, ne te dérobe pas à ton semblable. »
La lecture du livre d’Isaïe donne le ton de ce cinquième dimanche du temps ordinaire.

« Ainsi seront dévoilées les pensées secrètes »

« Ainsi seront dévoilées les pensées secrètes »

Dans l’Evangile d’aujourd’hui, Syméon, vieux au-delà des âges, nous assène des paroles terribles après un court moment de grâce : « Il [Jésus] sera un signe de division. — Et toi-même, ton cœur sera transpercé par une épée. — Ainsi seront dévoilées les pensées secrètes d’un grand nombre. »
Fini de rigoler, en somme. Terminé les enfilages de perles, les petits compromis entre moi et moi-même sous couvert d’un rituel qui me conviendrait. Ce qui nous est proposé ici, c’est la lumière crue, violente, de la lumière pour de vrai, de la lumière pour dire vrai.

« Il les appela, aussitôt ils le suivirent »

« Il les appela, aussitôt ils le suivirent »

Aujourd’hui, comme hier et demain, Jésus nous appelle à l’accompagner pour construire le royaume, déjà réel chaque fois que nous y apportons une nouvelle pierre de justice, par la beauté, l’intelligence, le soin des pauvres… Et celui qui nous demande de l’accompagner nous accompagne, chaque jour, ainsi que nous le rappelle l’Evangile : « Et moi, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à l’achèvement des temps » (Mt 28,20).

« Aujourd’hui s’accomplit l’Écriture »

Pour la 100e journée mondiale du Migrant et de du Réfugié, le Pape François a donné le ton : « Un changement d’attitude envers les migrants et les réfugiés est nécessaire de la part de tous : le passage d’une attitude de défense et de peur, de désintérêt ou de marginalisation, à une autre qui ait comme base la culture de la rencontre. »
Notre célébration.

Il est le Dieu des vivants

Il est le Dieu des vivants

Année C 32ème dimanche du temps ordinaire 10 novembre 2013   « Quant à dire que les morts doivent ressusciter, Moïse lui-même le fait comprendre dans le récit du buisson…