Nuit blanche

Nuit Blanche 2017. Saint-Merry magnifiée

L’installation lumineuse « À notre étoile » du groupe « Children of the Light » que trente mille personnes ont pu voir à Saint-Merry le samedi 7 octobre a été sans nul doute un des grands moments de la Nuit Blanche parisienne, un site Internet parlant même d’une église « sublimée » .

« À notre étoile »

Avec l’installation lumineuse des artistes « Children of the Light » pour la Nuit Blanche 2017, Saint-Merry accède au In des évènements parisiens. Le Centre Pastoral se mobilise le samedi 7 octobre.

« Plus haut que le Ciel »

La Nuit Blanche 2016 à Saint-Merry est un pari aussi fou que les précédents ! Produire du sens à partir de l’émotion devant une œuvre.

Nuit Blanche : une foule… de questions.

Questions, questions, faut-il y répondre ou se les poser pour soi même et laisser résonner tout ce qu’elles peuvent nous apporter, tout ce qu’elles charrient avec elles sur la plage de nos doutes, de nos peurs, mais bien plus tout ce qu’elles portent (les émotions, les silences, les réflexions) ,vers les horizons de nos espérances, de nos espoirs les plus vifs et les plus fous.

Un cri dans la nuit de Job

Un cri dans la nuit de Job

« Job, ici cette nuit dans cette église, de plain pied sur la rue, ouverte à tous les passants, est venu nous visiter. Son cri est celui des femmes et des hommes en grande détresse comme nous pouvons l’être un jour ou l’autre ».
Le commentaire de Jacqueline Casaubon sur la Nuit blanche à Saint-Merry

Job révolté

Job crie sa révolte…
Ce cri nous l’entendons grâce aux œuvres de Pierre de Grauw, à la musique de Fabien Nicol, aux textes et aux films de Jacques Mérienne. Et aux interventions de divers artistes.
Le 4 octobre à Saint-Merry