Jeûne pour le climat

Après la COP21, quels projets ?

Je retiens de notre réunion su 14 janvier à St Merry, une volonté forte, exprimée par Myriam, de poursuivre et de développer, sous d’autres formes, la dynamique initiée par le…

Les changements climatiques attisent la faim !

Les changements climatiques attisent la faim !

Un paradoxe, une injustice fondamentale.
Les continents qui ont le moins de responsabilité dans le dérèglement climatique, sont ceux qui en souffrent le plus !
Dans les dix pays les plus concernés par les changements climatiques, on retrouve les plus pauvres de la planète : République Démocratique du Congo, Soudan, Bangladesh, Haïti.
Une intervention de Jean Vettraino

Urgence climat – des chrétiens en marche

Le 31 mai : une marche dans Paris à l’appel de CCFD-Terre Solidaire, Pax Christi-France, le vicariat pour la solidarité du diocèse de Paris, le Secours Catholique, la DCC, le collectif Jeûne pour le climat…

La réponse est dans ton assiette

L’action pour le climat commence dans l’assiette, dans nos choix alimentaires.
C’est le message de la campagne œcuménique lancée par l’organisation de développement des Églises protestantes de Suisse, Pain pour le prochain.
Une vidéo à regarder sans modération.

Et nous à Saint Merry, que voulons-nous faire ?

Ce temps de jeûne du 1er février était centré sur nos réactions à la lecture du texte de la conférence des évêques : le Kaïros planétaire, le changement climatique, un moment opportun pour bâtir un monde commun. Et nous à Saint Merry, que voulons-nous faire ? D’abord impliquer la communauté à travers…

Un kairos planétaire

Changement climatique : le moment opportun pour bâtir un monde commun.
Par le Conseil Famille et Société de la Conférence des évêques de France

Bilan d’étape

Ce jeûne a pour but un éveil des participants et de faire pression sur les politiques. Soyons modestes… mais actifs.
Par Nathalie et Myriam

Jeûne pour le climat – tous les premiers du mois à 20 h 00

Avons-nous pris toute la mesure de la confession d’un Dieu créateur qui, par l’incarnation de son Fils, a choisi de partager la condition de
créature ? Comment porter dans la prière, la réflexion sur les enjeux climatiques, à montrer qu’une façon de vivre plus sobre et plus solidaire est possible, en avançant nous-mêmes sur ce chemin de conversion ?