Spiritualité

Le souffle d’une Nuit Sacrée

La communauté de Saint-Merry, en partenariat avec Coexister, lance une deuxième édition de la Nuit Sacrée durant la nuit du dimanche au lundi de Pentecôte (4-5 juin 2017).
En avant-programme, vendredi 2 et samedi 3 juin, des « Journées du Livre pour la Fraternité » réuniront auteurs et éditeurs autour de ce thème.
Voici, à voir et à écouter, les moments forts de la Nuit sacrée 2016, en attendant celle de 2017.

Les lundis de Maurice Bellet

La pensée de Maurice Bellet se situe à la croisée de la théologie, de la philosophie et de la psychanalyse.
Prêtre, il a publié une cinquantaine d’ouvrages.

Vivre des Évangiles

« Une fraternité vivante se tisse au fil des réunions, riche de nos différences irréductibles, de nos ressemblances. Une fraternité affective certes, solidaire, mais aussi spirituelle. Ne nous choisissant pas, nous apprenons à recevoir l’autre comme un frère dans le Christ. Une fraternité en devenir, vécue différemment selon chacun ».
La proposition du groupe « Vivre des Évangiles » à Saint-Merry

Un étrange couple

Dans notre église

Beaucoup de couples souffrent de ne pouvoir vivre

En fidélité et en paix leur humanité essentielle….

Je pense à eux

Je pense à un autre couple

Celui de Marie et Joseph

Maternités

Ce n’est plus Marie joyeuse parcourant les collines de Galilée, c’est une femme d’aujourd’hui, pleurant son enfant mort, criant sa douleur dans une ville en ruines.
La Vierge à l’enfant de Meymac, en Corrèze.
De Colette Chaduc

Un flacon, un pot de confiture et une cuillère

« De plus en plus souvent elle me disait : “je voudrais mourir”, et le répétait sans que je puisse faire autre chose que l’écouter… J’écrivis au Père Verspieren qui envoya une infirmière en soins palliatifs, laquelle prescrivit de la morphine que mon amie ne supporta pas. Et cela en resta là. Mais sa douleur et sa solitude angoissée allaient en s’accentuant ».
Par Geneviève Esmenjaud

« Lettre ouverte au monde musulman »

Autocritique de l’Islam par un philosophe musulman. Pour le meilleur de l’Islam. Abdennour Bidar est normalien, philosophe et musulman. Il a produit et présenté tout au long de l’été sur France…

Le défunt responsable

« Qu’un jour en lucide reconnaissance, rendant librement mon dernier souffle, je me sente enfin autorisée à me dire “défunte” ».
Par Geneviève Esmenjaud

Une si présente absence

« Dans nos nuits obscures, nous disons souvent : “ô Dieu, où es-tu ? Jésus n’est plus avec nous…” Parfois tous les repères sont effacés, comme dans les camps ou les ghettos en feu… Mais même là, un homme est encore capable d’ajouter ces mots : “Tu as beau m’enlever ce que j’ai de plus cher et de plus précieux au monde, me torturer à mort – je croirai toujours en Toi. Je T’aimerai toujours, toujours – envers et contre Toi !”.
Une méditation de Christian Manuel sur le mystère de l’Ascension

Groupes Carême 2014 : le bilan

Groupes Carême 2014 : le bilan

Comment rendre compte des réunions des groupes carêmes cette année ? Chacun a abordé le sujet à sa manière : les uns se sont étroitement inspirés des textes proposés, d’autres les ont abandonné tout de suite pour se livrer à leur propre réflexion.

Bilan de l’atelier Eucharistie

Bilan de l’atelier Eucharistie

Vu que l’Eucharistie constitue le cœur de la foi chrétienne, il est indispensable de se l’approprier convenablement, ce qui n’est pas toujours le cas ( !). La pratique de l’Eucharistie de Saint-Merry aide et pousse à y réfléchir sérieusement. D’autant plus qu’il y a toujours un nombre important de « nouveaux ».

La liberté du fils… et du père

« Le Dieu auquel nous adhérons n’est pas un dieu impérial, menaçant ; c’est un Dieu qui nous a créés avec des dons et qui nous laisse la responsabilité d’en disposer ».
Le 9 mai dernier, l’association David et Jonathan a animé, à St Merri, comme elle le fait chaque mois, une réunion de prière et de partage.
Au centre de la réflexion, nourrie par la contemplation d’un célèbre tableau de Rembrandt, deux épisodes de la parabole du fils prodigue : le départ du fils et l’accueil du père à son retour.

Tendre, la nuit ?

Tendre, la nuit ?

Depuis… la nuit des temps, elle inquiète et fascine. Elle fait peur, elle cache et protège. Car si elle réveille les vieux fantômes et les vieux démons, si elle est propice aux remords, à la nostalgie et aux regrets, elle sait aussi rassurer et apaiser.
Tendre, la nuit ? Pas toujours, pas pour tous.

Pâques, Pessah

Pâques, Pessah

Nous allons célébrer la fête de Pâques, telle que nous la voyons au travers des événements rapportés par les Evangélistes. « La Pâque », Pessah, dans l’esprit et le cœur…