Fra Angelico. Cricifixion. Couvent San Marco Florence. ©fc

Notre église brûle.  Effroi et sidération. 

 

Vendredi Saint 19 avril 2019

PREMIÈRE LECTURE  (Is 52, 13 – 53, 12)
« C’est à cause de nos fautes qu’il a été broyé »
PSAUME  (30 (31), 2ab.6, 12, 13-14ad, 15-16, 17.25)
Ô Père, en tes mains je remets mon esprit.
DEUXIÈME LECTURE  (He 4, 14-16 ; 5, 7-9)
Il apprit l’obéissance et il est devenu pour tous ceux
qui lui obéissent la cause du salut éternel
ÉVANGILE  (Jn 18, 1 – 19, 42)
Passion de notre Seigneur Jésus Christ

Prière universelle 

Corps souffrants :

André est atteint d’un mal qui ne se voit pas et lui fait honte. Les autres qui ne sont pas au courant ne le ménagent pas. La solitude lui pèse et il n’ose plus faire confiance.
Louisette en a assez de dépendre des autres pour sa toilette, en prime ses jambes la font souffrir. Encore plus les jours sans visite.
Dieu, nous te prions pour les corps et les cœurs douloureux. Et aussi pour que nous ne détournions pas nos regards.
Et vous pour quels corps souffrants voulez-vous prier ? »
Karine

Migrants et nomades :

En Proche Orient, une femme, crie et hurle de douleur. Arrachée à sa maison, en ruines, les yeux hagards, elle se dirige vers son nouvel immeuble de six étages. En montant l’escalier, à chaque palier, elle appelle quelqu’un par son prénom. Ce sont les noms de ses six enfants qui sont morts. Elle a hâte de retrouver son mari blessé qui est à l’agonie. Elle va respirer encore, tout contre lui, l’odeur de ses six enfants disparus. Mais après, quand il ne sera plus là, où ira-t-elle respirer l’odeur de ses six enfants disparus ?
Où ira-t-elle ? Seigneur Jésus, elle n’a plus rien… Il lui reste son cœur qui brûle de douleur.
Nous te prions pour elle et pour tous ceux qui sont errants de par le monde, déplacés par l’aveuglement et l’atroce violence de certains.
La terre qui nous est confiée, notre terre, va-t-elle se transformer en sillons d’exil ?
Seigneur Jésus, prends toute cette misère et fais germer Ton amour, là où il ne pousse plus rien.

Jacqueline Casaubon

Notre église brûle.  Effroi et sidération.  Tristes à en mourir.  Notre église brûle.
Pédophilie, viols, mensonges.  Des pans entiers sont touchés, jusqu’au trésor. Des statues sont déposées.
Prêtres, évêques, cardinaux.  Stupéfaction.  Nous sommes tristes à en mourir.
Des enfants, des femmes crient.  Paroles volées, paroles étouffées.
Fumée noire, épaisse.  La flèche est tombée juste devant l’autel. L’opprobre retombe sur tous.
Restent des trous béants.  La structure résistera-t-elle ?  Dieu d’amour, Dieu éternel,
Toi qui as bâti ton église sur le roc,  libère-nous de notre cléricalisme, rassure-nous dans cette épreuve,
protège notre pape François,  renouvelle ton église.  Par Jésus le Christ notre Seigneur.

Jean Verrier
Tags from the story
, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.