Chrétiens, soyons les complices d’un nouveau « style de vie » !

CENDRIER.Le week-end dernier, je participais à un stage de permaculture pour m’ouvrir à d’autres pratiques de jardinage. J’entends que les trois principes qui font vivre cette méthode de conception de culture ou de lieux de vie (qui va bien au-delà du jardinage) sont : « prendre soin de la terre », « prendre soin des hommes », « partager ». J’entends aussi que la permaculture fait appel à la « créativité ». Alors, lorsque le formateur demande à chacun de dire ce que lui évoque cette approche, au milieu des stagiaires de tous bords (de Christian le retraité au jeune Matthis, qui veille tous les soirs sur les migrants à La Chapelle), je lance, joyeuse et sans complexe : « c’est tout à fait l’écologie intégrale portée par le pape François dans son encyclique ! ».

Ne s’adressent-t-elles pas à « toute personne de bonne volonté », ces feuilles courageuses et nécessaires aux oreilles des petits comme des puissants pour la sauvegarde de notre « Maison commune » ? Quelle belle opportunité, pour nous, chrétiens, de faire œuvre commune en complicité avec la société civile, telles les associations, les collectivités locales engagées bien avant cette COP21 tant attendue ! Plus, même : soyons moteur au cœur du monde pour pousser à une autre vie possible ! Plongez-vous donc dans ce texte très abordable et écoutez-en l’analyse enthousiaste d’Elena Lasida dimanche 21 juin à Saint-Merry (sur www.saintmerry.org). Et, pour poursuivre la réflexion, il y a les soirées « Jeûne pour le Climat » tous les 1er du mois à 20h.

Axelle Verdier

Billet du dimanche 5 juillet 2915

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *