C

Confinement n’est pas enfermement

En ces temps de confinement, nous sommes contraints à rester chez nous et à être séparés des autres. Nous nous disons enfermés. Mais enfermer, c’est « mettre dans un lieu fermé » dit le Trésor de la Langue française. Et ni nos appartements ni nos maisons ne sont des lieux clos, contrairement à ces lieux d’enfermement que sont couvents et prisons. Ce parallèle peut surprendre, voire choquer. Quoi de commun entre les lieux d’un enfermement volontaire, choisi par des hommes et des femmes prêts à se retirer du monde pour trouver la liberté intérieure et se consacrer à la prière, et les lieux d’un enfermement imposé, subi par des hommes et des femmes que la société veut « surveiller et punir » (Michel Foucault, 1975) ?

Et pourtant… Il y a bien des similitudes entre les uns et les autres, comme nous le fait découvrir une remarquable plateforme interactive (cloitreprison.fr) à partir de l’exemple emblématique de Clairvaux, abbaye cistercienne fondée en 1115 et devenue prison en 1808. Si nombre d’abbayes ont été ainsi transformées en prisons au lendemain de la Révolution, c’est bien parce qu’il existe une parenté dans les fonctions (isoler/s’isoler, dominer/se dominer) qui se traduit dans les espaces : hauts murs pour retenir et protéger, porte pour contrôler entrées et sorties, cloître ou cour pour circuler et se détendre, réfectoire pour se nourrir (l’institution prend en charge tous les besoins), dortoir ou cellules pour dormir, parloir pour recevoir des visites, ateliers de travail, etc. 

Tout au contraire, ce temps de confinement, loin d’être un enfermement en un lieu clos, même si la solitude et l’inaction pèsent à certains, nous laisse libres de vivre des formes inédites de communication et de solidarité

Marie-Joséphine Gareton

Billet du dimanche 29 mars 2020

fermé/ouvert
Abbaye de Fontfroide (Aude. ©fc

CatégoriesNon classé

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.