©fc

Corps, âme, esprit

Tel fut le thème de ma première session vécue à l’Arc-en-ciel avec Xavier de Chalendar.

Lors de cette semaine de réflexion, nous avons pu découvrir un grand nombre d’écrits du Père Teilhard de Chardin. Cet homme a beaucoup travaillé pour que la foi et la science dialoguent en harmonie.

L’âme et le corps sont liés de manière indissociable : l’âme anime le corps, elle lui donne son souffle de vie. Ce souffle nous donne le désir intarissable de respirer, de nous nourrir, de sentir, de nous souvenir, de nous émouvoir, d’aimer et d’être aimé.

Reste à situer l’esprit dans la triade corps-âme-esprit. A priori, l’esprit permet à notre être de penser, de raisonner, d’organiser, de concevoir, d’accumuler des expériences et des connaissances pour développer un savoir. L’esprit nous donne aussi la capacité de communiquer avec notre environnement.

L’ascension du Christ (fêtée jeudi dernier) fut vécue par les amis de Jésus comme un vide et une absence inquiétante. Aussi, l’Esprit annoncé par le Christ et envoyé par lui au moment de la Pentecôte a redonné aux apôtres la force d’aller de l’avant pour être témoins de son message d’amour. Cet Esprit est un souffle de communication qui nous donne aujourd’hui l’espoir d’améliorer les relations entretenues avec nos semblables malgré toutes nos différences. Cet Esprit de communication, Teilhard de Chardin l’avait nommé la «Noosphère». À travers ce concept de Noosphère, toutes religions ont la possibilité de converger pour faire advenir un dialogue interreligieux et pour favoriser une mondialisation plus humaine dans une recherche plus exigeante du bien commun.

«L’utopie ne signifie pas l’irréalisable, mais l’irréalisé.»

Félix Jacquemin

Billet du dimanche 28 mai 2017

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *