Caravaggio Emmaus pinacoteca di Brera Milano

Déjà là ?

Ce matin même, je reçois un mail d’un ami : « (…) Ces trois années ont contribué à me donner confiance en tant qu’homme, père, mari et ami… (Je reviens de loin). Je suis heureux de m’être donné les moyens de vivre cette expérience (…) Tel évènement très important pour moi, récent et heureux en est la manifestation (…) Je voulais le partager».

Hier soir j’étais à une réunion de quartier, j’y ai particulièrement apprécié une nouvelle dynamique constructive de propositions en vue d’un bien commun. Je l’ai vue comme une mutation positive, loin des enfermements idéologiques ou des chapelles stériles.

Dans ces deux moments, comme dans quelques rares autres, les résultats de tout un travail individuel et collectif, long et approfondi, apparaissent clairement, comme d’un seul coup. Je ressens un bonheur certain, intense mais très discret… Serait-il communicable, transmissible ?

Les parties de nos vies de personnes ou de groupes, qui ont été défigurées peuvent effectivement être parfois transfigurées ; ce qui me frappe c’est que les catalyseurs sont très variés : des proches ou des professionnels engagés dans leurs compétences ou dans l’aide, l’exemple d’amis, des environnements plus porteurs, la méditation spirituelle personnelle ou la lecture renouvelée de l’Évangile.

De tels moments me confirment, petit à petit, dans la confiance, et non plus dans la croyance, comme l’écrivait une amie : «  À mon sens, le Royaume de Dieu est ce déjà là, et ce pas encore auquel nous sommes aussi associés en le construisant ».

Michel R.

Billet du dimanche 25 février 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *