Des ponts, pas des murs

Les propositions du Réseau Chrétien Immigrés sur le droit d'asile et sur une Citoyenneté européenne. Pour une nouvelle solidarité

Des ponts - pas des mursLes élections européennes du 25 mai 2014. L’Union Européenne, niveau élargi de construction d’un espace de vie partagée, interpelle fortement la conscience collective. Loin d’une attitude de repli, engageons-nous pour que soit promue une dynamique responsable d’accueil et de solidarité.

A cet égard, quelques points d’attention, pour des critères de choix :

. Droit d’asile Demander un assouplissement des directives actuelles très restrictives : suspicion généralisée par rapport aux demandeurs du statut de réfugié, tendance à « externaliser » ce droit fondamental sur les pays extérieurs limitrophes souvent peu démocratiques, fichage de tous les demandeurs – système Eurodac, impossibilité pour un débouté de refaire une demande dans un autre pays que celui où il est arrivé – convention Dublin II, etc.

. Citoyenneté européenne Comme le préconise le Conseil Economique et Social Européen, le moment n’est-il pas venu qu’une citoyenneté européenne soit ouverte à toutes les personnes qui résident de manière stable (depuis au moins 5 ans) dans l’Union, sur la base de la Charte des Droits fondamentaux de l’UE (art. 5) ? De nombreux migrants pourraient ainsi s’établir avec succès au sein de la société. Ce pourrait être aussi un premier pas vers l’acquisition de la nationalité de l’Etat membre concerné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *