Diaconat Jacques Debouverie © Marie-Christine Bertin

Un diacre pour Saint-Merry

Samedi 8 octobre, Jacques Debouverie était ordonné à Notre-Dame comme diacre. Nous étions nombreux à partager sa joie. C’était très émouvant de voir l’un des nôtres s’engager dans l’Institution. Jacques a demandé à l’archevêché à poursuivre son métier d’urbaniste. Il est à la vigne et dans sa compétence.

Samedi 8 octobre, Jacques Debouverie était ordonné à Notre-Dame comme diacre.
Nous étions nombreux à partager sa joie.
C’était très émouvant de voir l’un des nôtres s’engager dans l’Institution.
Jacques a demandé à l’archevêché à poursuivre son métier d’urbaniste. Il est à la vigne et dans sa compétence.

Prière universelle de Jacques
Écoute la clameur du monde, Seigneur, le cri des pauvres,
des cabossés au fond du gouffre,
comme celui des Rohingyas persécutés de la Birmanie à l’Inde.
Ils réclament justice alors que les vignerons du monde les maltraitent,
obsédés de pouvoir, de richesse et de violence.

Le monde selon toi est tout le contraire d’une rente au profit de quelques uns.
Tu nous appelles à la compassion et à l’engagement pour bâtir ce monde.
Que ton Esprit nous soutienne dans ce défi et cette espérance.

Ecoute la clameur de la terre, Seigneur, la plainte des victimes
du dérèglement climatique et de toutes les pollutions.
La terre n’en peut plus de nos styles de vie,
de nos modes de consommer et de se déplacer.
Nous souffrons avec la nature car tout est lié.
Le terre selon toi est une communauté de destin, une merveille à contempler,
une création dont nous ne sommes ni le centre, ni le maître.
Tu nous appelles à une transition intérieure autant que climatique,
à une autre spiritualité que celle du salut individuel.

Que ton Esprit nous apprenne l’humilité et la fragilité.
Ecoute la clameur des humains, Seigneur, leur infinie diversité,
leurs chocs culturels, leurs croyances, leurs quêtes et leurs refus.
L’humanité selon toi n’est pas régie par les prêtres,
les fondamentalistes ou les tenants d’une loi figée.
Elle n’accuse personne d’hérésie et surtout pas notre pape François
comme certains l’ont osé ces jours ci.

Tu nous appelles à toujours considérer la vérité comme un chemin
qui se cherche, se débat, se partage, et qui mène vers toi
quel que soit le nom qui t’est donné.
Que ton Esprit nous donne le goût de l’autre et de sa différence.

Ecoute la clameur de ton peuple, Seigneur, celle de notre communauté,
profondément enracinée dans l’église comme dans la société,
par nos engagements professionnels, familiaux, associatifs ou politiques.

L’Église selon toi est toute entière chargée de la mission diaconale,
pour signifier qu’elle est au service de l’humanité.
Tu nous appelles à incarner de mieux en mieux cette présence d’Église dans la ville,
à renouveler notre communauté avec ceux qui cherchent du sens,
et à trouver les mots d’aujourd’hui pour Te dire,

Que ton Esprit nous permette de bâtir la paix.

Jacques Debouverie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *