Dieu riche en misericorde

Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde,
non pas pour juger le monde,
mais pour que, par lui, le monde soit sauvé.

Dimanche 11 mars 2018

PREMIÈRE LECTURE (2 Ch 36, 14-16.19-23)
La colère et la miséricorde du Seigneur
manifestées par l’exil et la délivrance du peuple
PSAUME (136 (137), 1-2, 3, 4-5, 6)
Que ma langue s’attache à mon palais
si je perds ton souvenir !
DEUXIÈME LECTURE (Ep 2, 4-10)
« Morts par suite des fautes,
c’est bien par grâce que vous êtes sauvés »
ÉVANGILE (Jn 3, 14-21)
« Dieu a envoyé son Fils pour que,
par lui, le monde soit sauvé »

Accueil

Bonjour à toutes et tous,
Bienvenu ce matin aux gens de passage, aux intermittents comme aux réguliers.
Nous sommes tous là pour le partage eucharistique et l’accueil de la parole de Dieu.
Mais au fait quelle bonne nouvelle pour ce matin ? Radicale là encore.

Alors que pendant des siècles de christianisme, et les traces n’ont pas complètement disparu, les clercs nous ont présenté un Dieu qui d’abord châtie, qui envoie des catastrophes sur la tête des baptisés pécheurs et sur l’humanité coupable, les trois textes de ce matin, et avec quelle insistance, nous parlent de la patiente patience de Dieu, de sa pitié face à nos dérives. Mais plus encore de sa bienveillance, de sa bonté, de son pardon, de sa gratuité, bref des marques son amour. Cet amour révélé pour nous d’abord par le don du Christ Jésus puis, chaque jour, par les liens de fraternité tissés avec patience là aussi entre échecs et confiance. Pour, qu’à l’instar du nom de notre Dieu, notre vie soit aussi « Miséricorde ».

Alain Cabantous

Commentaire

Nous sommes habitués à penser que le Dieu de l’Ancien Testament est un Dieu de jugement et de châtiment. Et ce n’est pas entièrement faux. Voyant la situation des leur temps, les prophètes courbent le dos en attendant la punition. Quand la catastrophe arrive il ne leur est pas difficile d’en trouver la cause dans le comportement éthique et religieux de leurs contemporains. Mais le pardon existe et les circonstances historiques permettent de retrouver le goût à la vie. Grâce à un roi païen, mais grâce à leur Dieu.
Nous ne fonctionnons pas tout à fait avec ces schémas. D’abord et par-dessus tout notre Dieu es riche en miséricorde. C’est la base de notre foi. Qui, autrement, pourrait être en sécurité ? Au jeu du donnant -donnant, qui aurait un solde positif ?? Cette miséricorde, cet amour nous les voyons, nous les contemplons, nous les touchons en Jésus, élevé, en qui, par ses paroles et par ses gestes, nous avons la vie éternelle, la lumière. Par qui Dieu nous a ressuscités, ici et maintenant.
Lui, notre Seigneur Jésus, qui nous nourrit non seulement de sa parole, mais de lui-même, de son corps, de sa chair, de son sang.
La table est prête ; allons goûter de la surabondante richesse de l’amour de notre Père.

Jesús Asurmendi

Méditation à la manière d’une prière eucharistique

Dieu notre Père, nous voici ensemble pour te rendre grâces, pour te remercier. Et aujourd’hui, en suivant les indications de la lettre aux Ephésiens, nous te remercions parce que tu es riche en miséricorde. Et bien entendu parce que nous et tous les hommes nous en sommes les bénéficiaires. Oui nous avons reçu une surabondance de grâce venant de toi qui nous fait vivre. Pour tout cela nous te remercions. D’autant plus que cette miséricorde et cette grâce ne sont pas fréquentes ni habituelles dans ce monde de brutes épaisses qui est le nôtre. Oui dans ce monde de violence et dans lequel tout est réduit à la lutte pour le pouvoir et le fric tu nous montres un autre type de relation entre les hommes et entre les hommes et toi.
Et tout cela, nous l’avons vu, nous le voyons en Jésus, ton Fils. En ses paroles et ses actions qui retentissement aujourd’hui encore nous donnant de la sève pour vivre, rencontrer et partager. Pour tout cela, pour ton Fils, notre Seigneur Jésus nous te remercions, nous te louons et nous te chantons.

Dieu notre Père nous sommes toujours fascinés par les sommets, les hauteurs de la popularité, par l’élévation au grade de telle ou telle décoration fit-elle honorifique, voire ridicule ; envoûtés par les honneurs rendus à l’occasion de tel ou tel événement. Jésus, ton Fils, notre Seigneur n’a pas été enivré par ces altitudes, par ces élévations. Même s’il ne l’a pas fait exprès, en suivant un déterminisme quelconque, il l’a cherché par ses paroles, par ce qu’il a fait, par ce qu’il a dynamité toutes les glorioles , tous ces sommes, toutes ces éminences et toutes les adorations idolâtriques. Et il a fini élevé, en effet. Mais au sommet de la croix, la risée des passants, la raillerie des chefs et de leurs acolytes. Mais il y a eu un renversement. Non pas le renversement éphémère du carnaval, mais un renversement décisif : Tu en as fait, par ton Esprit, Le Vivant. Que ce même Esprit fasse maintenant de ce pain et de ce vin les signes de sa présence parmi nous et pour tous.
Tout cela, nous le célébrons maintenant en faisant le mémorial de ton Fils, de sa vie, de sa mort et de sa résurrection en l’attendant dans la joie de l’espérance. Tous ces abaissements, ces kénoses et ces élévations et glorifications ont pour horizon le partage. Le partage de la vie, de
la grâce reçues. Augustin nous dit : Si Dieu t’a créé sans toi il ne te sauvera pas sans toi. Et on peut ajouter : il t’a sauvé pour partager.
Nous te demandons donc que l’Esprit fasse de tous ceux qui partagent le repas du Seigneur un seul corps et un seul esprit, le corps du Christ. Un lieu, un temps, un corps, une Eglise qui suinte miséricorde, amour et partage. Pour ceux qui en ont besoin, c’est-à-dire tous.

Jesús Asurmendi

Envoi

Pourquoi ne pas franchir la mer ? Pourquoi ne pas courir à lui ?
Depuis le jour du sang versé, nous savons bien que tout est grâce.
Cette grâce qui ne vient pas de nous mais qui sauve, qui peut nous sauver.
À nous de décider librement d’en faire une lumière pour nos vies.
Puisque si « Dieu t’a créé sans toi, il ne te sauvera pas sans toi » (Augustin)

Alain Cabantous
Tags from the story
, , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.