Disparition d’une figure de notre histoire

Nous ne reverrons plus la petite et gracieuse silhouette de Betty Chabot. Elle nous a quittés le lundi de Pentecôte à l’âge de quatre-vingt dix ans.

Betty et son mari Jacques ont rejoint le Centre Pastoral il y a plusieurs années. C’est chez eux que le journal « Le Merry » a été créé avec une petite équipe, journal qui était ensuite tiré à Saint-Merry.
Tous deux faisaient partie des groupes de réflexion de Joseph Pierron. Jacques a recueilli et mis en page ses cours, ainsi que les Psaumes et Oraisons que Joseph avait composés pour les célébrations de Saint-Merry.
Betty, femme cultivée et musicienne, était passionnée de lecture et aimait le débat d’idées. Elle a transmis à ses enfants et petits-enfants le goût de la musique qui est resté son refuge dans les mois où elle a perdu la vue et presque toute possibilité de communiquer. Ses obsèques, présidées par Gérard Wybo, ont eu lieu le vendredi 9 juin à Notre-Dame-de-Grâce-de-Passy dans le 16e arrondissement.

L’équipe de « Que sont nos amis devenus ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *