©fc

Donnez leur vous même à manger

Dimanche 23 juin 2019

PREMIÈRE LECTURE  (Gn 14, 18-20)
Melkisédek offre le pain et le vin
PSAUME  (Ps 109 (110), 1, 2, 3, 4)
Tu es prêtre à jamais,
selon l’ordre de Melkisédek.
DEUXIÈME LECTURE  (1 Co 11, 23-26)
« Chaque fois que vous mangez ce pain
et buvez cette coupe,
vous proclamez la mort du Seigneur »
ÉVANGILE (Lc 9, 11b-17)
« Ils mangèrent et ils furent tous rassasiés »

Accueil

Bonjour à tous,
Aujourd’hui nous sommes appelés à partager un repas. Dans l’assemblée, des participants que nous ne connaissons pas : en effet la famille, les amis de Gérard et Jesús nous ont rejoints pour les entourer. Les deux prêtres qui vont présider cette célébration ont été ordonnés en 1969 et nous faisons mémoire de 50 années au service de différentes communautés, actions, aumôneries, enseignement universitaire…
Jesús Asurmendi, après des études de théologie et Bible, s’installe en France et enseigne à l’Institut Catholique pendant 40 ans. Il conserve des responsabilités à la Catho comme Directeur scientifique de la Bibliothèque œcuménique et responsable du Musée archéologique.  Il fait partie de l’équipe de prêtres du Centre pastoral depuis 2000. Il anime ici un atelier le dimanche matin.
Gérard Wybo a été, sur la paroisse Saint-Paul-Saint-Louis, en charge de l’aumônerie des lycées du Marais, puis responsable de l’audiovisuel à la direction de l’enseignement religieux d’Ile-de-France. Après un passage par Saint-Marcel, dans le 13e, il a rejoint Saint-Merry en 1989.
Depuis 2001, il est aumônier des Forains et du Cirque. C’est pourquoi deux clowns sont présents. Et deux enfants du monde des Forains, Clément et Romane, communieront aujourd’hui pour la première fois : ils sont invités eux aussi à partager le repas du Seigneur.
Entrons ensemble dans cette célébration : au nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit. Amen

Hélène Perrin

Multiplication des pains.

La grande majorité d’entre vous, vous me connaissez et vous pourriez dire une fois de plus : « il nous impose comme Évangile , le récit de la multiplication des pains ».
Oui, à chacun ses faiblesses ! mais je vous rassure c’est le texte officiel qui nous est donné en cette grande Fête : la Fête Dieu.     Au lendemain du Concile Vatican 2 , dans les années 70 « une grande Espérance » s’est levée sur notre monde pour notre Eglise, fidèle à sa mission d’ annoncer  l’Évangile et proclamer « que le Royaume de Dieu est tout proche. »    Nous constatons actuellement que notre Eglise est bien bousculée, remise en question.  Alors
Prenons l’Évangile de ce dimanche qui commence par ce verset      « En ce temps là, Jésus parlait aux foules du Règne de Dieu »    Mais ce que dit Jésus du Règne de Dieu n’est pas mentionné dans la suite du récit , c’est pour quoi il me semble intéressant de découvrir peut être, à travers les personnages et leurs faits et gestes ce qui nous est révélé du Règne de Dieu.

Les 12, les disciples qui reviennent de mission sont autour de Jésus , ils semblent vouloir échapper à la Foule : cette Foule qui les envahit, qui les dérange, qui leur fait peur : de plus il se fait tard !
Comment nourrir tout ce monde alors que nous avons tout juste assez pour nous, se disent les disciples ?        Comment donner un abri pour la nuit à tous ces errants, ces « Sans Toit ? »… « Renvoie-cette foule…qu’ils se débrouillent » c’est la supplique des 12, faite à Jésus, car  ils sont dépassés, c’est le désarroi, ils sont démunis pour faire face à une telle situation……..
Et Jésus, guérit ceux qui en ont besoin et , Lui, Jésus, parle du Règne de Dieu !  Nous connaissons bien la réponse de Jésus, qui s’adresse aux 12 et à nous aussi aujourd’hui :« Donnez- leur vous-mêmes à manger  »…..
et pour confirmer la mission donnée aux 12, le récit nous dit que Jésus après avoir béni les pains et ainsi renouvelé  L’Alliance du Ciel et de la Terre, Jésus, rompt les pains  et les donne aux 12 disciples  pour qu’à leur tour, ils les donnent à la Foule.
Et ce sont eux les 12 qui paniquaient qui donnent en abondance !  le comment de cette distribution à profusion, le texte n’en parle pas ! car certainement ce qui nous préoccupe, c’est le fait que des personnes ont faim !
et l’Évangile nous fait découvrir qu’il s’agit d’abord d’entendre et d’accueillir les cris de notre monde, les besoins des foules : qu’il s’agit d’aller à la rencontre de toutes ces personnes , d’entrer dans le service et dans le don ; de donner sans compter, sans compter ce qu’il nous manque et ce qu’ il nous reste !
Car des restes il y en aura 12 paniers pleins :
Les disciples voulaient renvoyer la foule et c’est cette foule qui a pris visage, qui offre à chacun des 12 disciples une corbeille bien remplie. Revenons au Texte, revenons à Jésus qui envoie les 12 proclamer que le Royaume de Dieu est proche : la mission leur est confiée. Ce récit de la multiplication des pains peut nous éclairer sur le Royaume de Dieu : car il s’agit de foule anonyme, notre humanité, et aussi des disciples surpris et désemparés par la foule qui les entoure.
Sur la parole de Jésus, les disciples se mettent au  service de la foule ; une foule qui prend visage, qui s’organise par groupes de 50 : ainsi les personnes sortent de l’anonymat elles peuvent se regarder, se rencontrer, s’accueillir et se dire .
La parole est partagée, il ne s’agit plus de foule anonyme, mais de personnes, de communautés, peut être, d’une grande famille, qui après avoir pris le temps de partager la parole, peut partager le pain.
Les 12 disciples, comme chacun de nous ce matin, sont appelés  à partager la mission du Christ, à instaurer
« L’Alliance nouvelle et éternelle de notre Dieu avec l’humanité. »
Par le partage de la parole et du pain : Seigneur que ton Royaume vienne au milieu de nous .

Gérard Wybo

Envoi

(Après le chant de Christiane Oriol : Que l’amitié nous conduise)
Nous avons partagé l’amitié, la joie, partagé le Pain et le Vin, comme Jésus l’a demandé. Nous sommes appelés à être des signes du Royaume autour de nous. A la fin de cette célébration, nous prendrons un moment pour partager le verre de l’amitié avec Jesús et Gérard.
Avant de recevoir la bénédiction, nourris du pain reçu, nous chantons notre Dieu :
Voyageurs de l’Espérance
Nourris du Pain multiplié,
Vivons debout dans la confiance :
Christ est pour nous le vrai Berger. (Voyageurs de l’Espérance)

Hélène Perrin
Tags from the story
, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.