Effata – Ouvre-toi !

Des gens lui amènent
un sourd qui avait aussi de la difficulté à parler,
et supplient Jésus de poser la main sur lui.

Dimanche 9 septembre 2018

PREMIÈRE LECTURE (Is 35, 4-7a)
« Alors s’ouvriront les oreilles des sourds
et la bouche du muet criera de joie »
PSAUME (Ps 145 (146), 6c-7, 8-9a, 9bc-10)
Je veux louer le Seigneur, tant que je vis.
DEUXIÈME LECTURE (Jc 2, 1-5)
« Dieu n’a-t-il pas choisi ceux qui sont pauvres
pour en faire des héritiers du Royaume ? »
ÉVANGILE (Mc 7, 31-37)
« Il fait entendre les sourds et parler les muets »

« Il fait entendre les sourds et parler les muets »

La médecine aujourd’hui permet des appareillages extraordinaires, et donc en quoi suis-je concernée par ce récit d’évangile ? Si je comprends bien, c’est une attitude que nous propose Jésus. Lors de la préparation, comme Alain l’a dit tout à l’heure, nous avons essayé d’approfondir nos réactions et de nous les partager.

Quand suis-je sourde / quand sommes-nous sourds ?
Quand suis-je muette /quand sommes-nous muets ?

. Sourds aux cris d’alarme lancés pour prendre soin de notre sœur la Terre en grave péril, sourds pour transformer nos petits pas en grands pas comme le proposaient beaucoup de slogans hier.
. Sourds pour éviter de se remettre en question, de faire évoluer nos mentalités, hommes et femmes, devant la lourde chape du patriarcat qui plombe notre vivre ensemble tant dans la sphère privée que publique.
. Sourds quant au supplice que nous infligeons à tous ces jeunes qui, si près du but, cuisent au soleil sur les bateaux en Méditerranée (et encore nous ne sommes pas en Amérique du sud, où le nombre des déplacés est sans commune mesure !)
. Sourds… sourds…

Mais aussi muets,

. Muets parce qu’accablés par le « je ne peux rien y faire… »
. Muets parce que nous pensons que notre parole est sans importance devant celle des diplômés, de ceux qui savent…
. Muets devant le problème des soins, de l’hôpital, et pour parodier, mais je ne suis pas malade et je n’ai pas de vieux parents….
. Muets devant les conditions épouvantables de la vie en prison, mais je ne suis pas incarcérée…
. Muets devant la négation de la dignité humaine des Rohingyas, mais je ne suis pas Birmane…
. Muets… muets….

Et pourtant Jésus nous invite et à entendre, et à parler, François aussi d’ailleurs. Il ne s’agit pas de se culpabiliser mais de s’ouvrir, effata…C’est la rentrée, reprenons nos bonnes habitudes. Alors, pour s’écouter et prendre la parole en petits groupes, nous vous proposons un 6 x 6, environ ¼ h, autour de la phrase marquée sur la feuille :

Aujourd’hui dans notre monde, à quoi suis-je sourd ? Face à quoi suis-je muet ?

Marie-José Lecat-Deschamps

 

Avant la paix

Jésus prit l’homme à l’écart,
loin du brouhaha de la foule,
dans le secret du cœur,
et lui murmura :

effata, ouvre-toi

Que la paix du Christ
que nous allons recevoir
dans le secret du cœur

nous permette – sans crainte –
de nous ouvrir à nous-même
et au monde d’aujourd’hui

Jean-Luc Lecat
Tags from the story
, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *