« Église sans frontières, mère de tous ! »

Noël 2014 est passé ; voilà déjà le bout du nez de l’année 2015 ! Pour la 101e année aura lieu la Journée mondiale du Migrant et du Réfugié, elle sera le dimanche 18 janvier 2015. Céline Dumont

Noël 2014 est passé ; voilà déjà le bout du nez de l’année 2015 !
Pour la 101ème année aura lieu la Journée mondiale du Migrant et du Réfugié, elle sera le dimanche 18 janvier 2015.
Comme chaque année, le thème en est proposé par le Pape.  Nous le savons désormais, François nous bouscule :

« Église sans frontières, mère de tous ! »

Nous savons décliner Éducateurs sans frontières, Médecins sans frontières, Musiciens sans frontières, jusqu’à Vétérinaires sans frontières.
Où peut nous entraîner ce « Sans frontières » pour notre Église, mère de tous ?

Et nous, Centre Pastoral Halles-Beaubourg, comment nous saisir de ces mots pour en faire une nourriture, un programme, une espérance dans notre vie de communauté ?

L’année dernière, au CPHB, nous avions privilégié la rencontre : la célébration avait permis d’entendre un texte collectif,
écrit par le groupe mixte (migrants et non-migrants), groupe nommé « Place et Parole de Migrants », issu du Réseau chrétien Immigrés (RCI). Un déjeuner avait été offert par les migrants, cuisiniers éphémères des dîners Le goût de l’autre, permettant des rencontres personnelles ou en petits groupes.

Cette année, pour avancer, le RCI invite la communauté à poser des gestes et des actes concrets.

Dans la célébration, une proposition sera faite qui pourrait aider des migrants à ouvrir une démarche légale de régularisation, par le travail. Tous ceux qui voudront faire un geste de solidarité pourront s’informer. En attendant, voici quelques chiffres qui peuvent nous surprendre. Bonne lecture !

Céline Dumont (RCI)

Le Service national de la Pastorale des Migrants a élaboré un livret et une affiche, avec des propositions pour appeler, témoigner, prier (voir le texte ci-joint du diocèse de Paris)
À nous de préparer cette journée, à nous d’agir !
Le Réseau chrétien Immigrés (RCI) de St Merry sera présent dans cette préparation.

Céline Dumont

pastorale migrants_affiche_jmm_2015_def

 

 

Immigration en France – Idées reçues, chiffres officiels.

(mise à jour :17-12-2014)

1/ Chaque année en moyenne, entre 2004 et 2012, 200 000 immigrés sont entrés en France, soit moins que la moyenne des pays de l’OCDE. Cela représente en effet chaque année 0,3% de la population française en moyenne, contre 0,6% pour les pays de l’OCDE. C’est également la plus faible proportion d’Europe, rapportée à notre population. Sur la même période, 60 000 immigrés en moyenne ont quitté le territoire chaque année.

2/ Près d’un immigré sur deux entré en France en 2012 est né dans un pays européen, contre trois sur dix dans un pays africain. L’immigration d’origine européenne est majoritairement portugaise, britannique, espagnole, italienne ou allemande. Ces cinq pays représentent 57 % des entrées d’immigrés nés en Europe et un quart de l’ensemble des entrées en 2012.

3/ 63 % des immigrés entrés en France en 2012 sont au moins titulaires d’un diplôme de niveau baccalauréat ou équivalent et un quart est sans diplôme. Entre 2004 et 2012, toutes origines confondues, la part des immigrés de niveau baccalauréat a augmenté de 7 points.

4/ 40% des immigrés de plus de 16 ans, non étudiants, entrés en France en 2012, déclaraient avoir un emploi l’année de leur arrivée. La part des nouveaux immigrés déclarant occuper un emploi a augmenté de 6 points entre 2004 et 2008, pour atteindre 41 %. Elle s’est ensuite stabilisée, malgré la hausse des niveaux de diplôme, suite à la crise économique.

5/ Dans l’enseignement supérieur français, 289 274 étudiants sont de nationalité étrangère, soit un sur huit. Selon l’Unesco, la France monte sur la 3e marche du podium en termes d’accueil des étudiants étrangers, avec 7% du total des étudiants étrangers en mobilité à travers le monde.

6/ Le « passeport talents » ouvrira un droit au séjour valable jusqu’à 4 ans aux meilleurs étudiants, chercheurs, investisseurs, artistes… du monde entier et augmentera ainsi notre capacité à attirer les talents étrangers.

7/ La France a enregistré 66 265 demandes d’asile en 2013. C’est près de moitié moins que l’Allemagne (126 995). « La France est donc loin de ployer sous le poids des demandes et des réfugiés, comme on l’entend trop souvent. Cessons de nous fantasmer en forteresse assiégée ; cela ne correspond tout simplement pas à la réalité », a déclaré Bernard Cazeneuve lors de la présentation du projet de loi portant réforme de l’asile à l’Assemblée nationale.

8/ La réforme de l’asile permettra de réduire le délai d’examen des demandes à 9 mois. Actuellement, la procédure peut prendre plus de 2 ans.

9/ En 2013, 95 196 personnes ont acquis la nationalité française. C’est plus qu’en 2012 (93 823), mais moins qu’en 2011 (112 447) et qu’en 2010 (140 806)

10/ La loi vieillissement ouvrira la naturalisation de plein droit à tous les étrangers âgés de plus de 65 ans, notamment les Chibanis, qui ont vécu plus de 25 ans en France et ont un enfant français.

 

Sources du gouvernement =   INSEE, OCDE, Ministère de l’Intérieur, Eurostat. + La Cimade, Migrations, État des lieux 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *