©fc

En Théos

J’ai effectué une retraite ignacienne de 5 jours chez les Jésuites. Le thème: prendre une décision dans la Foi. Premier entretien avec la personne qui m’encadre : j’explique que je recherche l’enthousiasme au sujet d’une décision que je veux prendre. Mais aucune des options que je considère ne me fait ressentir cette émotion. Après 15 minutes d’écoute patiente, elle commente :

« C’est intéressant, vous avez cité le mot « enthousiasme » plusieurs fois. Connaissez-vous son étymologie ?

  • Non, mais honnêtement, je m’en fiche : je sais précisément quel ressenti, quel état intérieur je mets derrière ce mot. C’est ce sens-là que je lui donne.
  • Oui mais tout de même… Pourquoi ce « th » au milieu du mot ? »

Et de penser : « Th = Théos, Dieu… En = avec, dans… Enthousiasme = être avec Dieu ? » Eclair de lucidité !

Cet enthousiasme, je l’utilise comme un indicateur de la justesse de ma décision : le ressentir serait la marque que je fais un choix juste et aligné. Or cette même sensation, des générations de personnes avant moi l’ont associée à une manifestation divine, l’étymologie en témoigne.

Pour moi qui buttais sur la réalité d’un dialogue avec Dieu, sur le fait qu’Il nous envoie des signes et qu’il faut savoir l’écouter, ce jour-là a été une révélation. J’ai saisi que Dieu nous parle à travers l’enthousiasme. Il propose ainsi une boussole intuitive et efficace que je peux ressentir par mon corps.

Frère lecteur, puisse cette découverte naïve qui m’a été offerte te toucher également.

Xavier D.

billet du dimanche 27 mai 2018

Tags from the story
,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *