Et voilà, Saint-Merry a clôturé l’année 2018…

... par un réveillon joyeux et plein de douceur…

Le passage à 2019 s’est fait dans une assemblée amicale, à la lumière des bougies qui faisaient briller les yeux..

Avant de laisser la plume à Maria-Cécilia pour la veillée et à Colette pour le réveillon,  je vous touche un mot de ce qui a précédé cette soirée

Au début, comme l’année dernière, nous nous demandions si nous serions seuls pour ce réveillon… mais peu à peu les inscriptions sont venues : pour un bon nombre, des personnes que nous ne connaissions pas, et les dernières personnes se sont ajoutées l’après-midi même en ayant rencontré les volontaires de l’accueil à Saint-Merry !

Activité tous azimuts à saint-Merry
En pleine activité ..

À partir de 14 heures, 6 ou 7 personnes s’activaient dans la cuisine rutilante de propreté ! Le plus jeune avait 8 ans… nous étions plus nombreux que l’an dernier il a fallu improviser une rallonge de table plus grande… Certains avaient apporté des guirlandes lumineuses, des bougies, des boules, des étoiles en origami que l’on s’est arrachées à la fin …  Mireille avait préparé de des bouquets dans une harmonie de blanc et d’orange… quelle beauté ! D’autres une immense tarte aux pommes, une spécialité locale, des gâteries, de l’apéritif… Qui au fourneau pour faire sa spécialité : saumon en croûte ; qui pour de magnifiques salades et j’en oublie… Certains mettaient la table… et à 20 h la veillée pouvait commencer.

Isabelle et Philippe Pépin avec Marguerite Champeaux-Rousselot.

En 2017, Saint Merry a repris la tradition de préparer un réveillon le 31 décembre pour des petit et des grands, habitants du quartier ou d’ailleurs. L’invitation été ouverte à tous, il suffisait de s’inscrire pour pouvoir tenir compte de convives pour la cène ( ! ).

Attendre des convives inconnus, n'est-ce pas joyeux !
La table attend la nuit et la lumière des bougies

Nous étions une trentaine de participants, dix personnes de la communauté et le reste venait pour la première fois. Une diversité de nationalités, de langues, des métiers : une professeure de lettres classiques à la retraite, une dame russe, des personnes logées par SNL, un musulman, une polyglotte ancienne traductrice à l’UNESCO, une médecin algérienne, et je n’ai pas parlé avec tout le monde …. .
Pour faire un peu connaissance,  dans la salle du fond convertie en salle d’accueil pour la veillée , chaque invité, dès son arrivée pouvait répondre  à un jeu de question, pour dévoiler une facette de sa personnalité, certains de ses intérêts ou de ses goûts. Les conversations démarraient fort !
Et surtout, tous en chœur, nous avons chanté, et même « en canon »,  les chants de notre enfance connus de tous et d’autres chants ( Brassens … ) . Nous avons même eu la visite surprise d’un jeune musicien français qui chante dans le métro, venu en compagnie de sa jeune épouse chinoise : il nous a offert quelques chansons romantiques en chinois, anglais et français en nous invitant nous aussi à chanter avec lui !
Un moment extraordinaire : Jean-Marc Noirot nous a emmenés dans l’église, presque pas éclairée, nous a laissé nous y promener tandis qu’il récitait un poème sur les voûtes des églises ou de nos cœurs, puis faisait résonner d’antiques chants slavons.
Après : Colette va raconter…
Je crois que cette soirée festive a été vécue par tous comme une rencontre fraternelle et conviviale ; nous avons beaucoup ri, chanté, mangé et un peu moins bu !!
Une façon très sympathique de dire au revoir à l’année 2018 et de recevoir celle qui a commencé. Nous sommes repartis enrichis de ces rencontres.
A recommencer cette année ! .

María-Cecilia Gómez

Merci aux accueillants et aux accueillantes qui ont invité les visiteurs de notre église, seuls ce jour-là, à venir le 31 décembre à 20 h !

Table festive et coeurs joyeux .. Une bonne manière de finir l'année et de commencer la suivante !
La jolie table de fête du réveillon, à Saint-Merry !

Merci à ceux et celles qui ont préparé l’apéritif et les animations de la veillée si vivante… Nous sommes passés ensuite dans la salle à manger pour le réveillon, avec la table décorée de fleurs, étincelante de bougies et d’étoiles : on n’a pas allumé l’électricité ! Temps de détente, de repos, de joie partagée.

Merci à ceux et à celles qui, en plus de ceux apportés par chacun, ont confectionné des mets délicieux que nous avons savourés avec  à minuit une petite flûte ce champagne, tandis qu’on entonnait … le chant final « Aux Champs Elysées » ! Beaucoup ont pu remporter un petit bouquet des fleurs  de Mireille…
Un moment de convivialité, de rires, réunissant des paroissiens, des membres du CPHB, des parisiens solitaires, une femme de ménage, une femme d’origine russe, un algérien, une étudiante… Un mélange des genres vraiment sympathique, chacun accueillant son voisin en toute simplicité, bavardant joyeusement..
Un bon moment de fraternité.

Colette Deffontaines

Tags from the story
, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.