Parcours sup expliqué par les Shadoks à voir sur Vimeo.com

Être étudiant : rêve ou désenchantement

Voici venu pour les futurs étudiants, le temps de l’orientation et de l’inscription sur Parcoursup. Paris les attire et les fascine pour le choix des filières, certaines sélectives et élitistes, l’offre culturelle et la possibilité des rencontres.

Me reviennent mes souvenirs de jeune banlieusarde de 19 ans et surtout je pense à mon fils Corentin, seul le soir sous les toits de Paris. Alors impossible de ne pas voir les difficultés et les obstacles de toutes sortes qu’ils vont devoir affronter. Il y a les contraintes matérielles bien sûr comme le logement si cher dans la capitale mais beaucoup d’étudiants vivent un véritable choc personnel. Leurs aspirations individuelles se heurtent à la pression et aux projections parentales. L’éloignement familial et la solitude humaine et physique peuvent pousser certains à mettre en place des stratégies d’intégration sociale pas toujours positives : surveiller son image, faire profil bas pour être accepté, assimiler les codes jusqu’au mimétisme, se survaloriser intellectuellement pour exister. Bien sûr beaucoup s’épanouissent mais beaucoup aussi renoncent ou vivent la frustration, le sentiment de déclassement social et humain et parfois l’échec. Et tous en garderont le souvenir marquant d’un passage à l’âge adulte parfois violent mais qui, espérons, enrichit et fait grandir.

Ces jeunes, ces étudiants, tous, nous en connaissons dans notre entourage. Restons à leur écoute, disponibles et accueillants. Notre devoir est de les aimer en les accompagnant au mieux.

Anne L.

Billet du dimanche 17 mars 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.