©fc

Evangile et vérité des prix

Lorsque nous venons à Saint-Merry pour la messe dominicale, de combien sommes-nous « subventionnés » lorsque nous posons notre derrière sur la chaise ? Allez ! tentez un chiffre…

Je trouve qu’il y a chez les bons cathos que nous sommes un oubli particulièrement développé. Entre charité et bénévolat, qui valorisent notre sens de la gratuité, nous risquons de perdre l’habitude d’évaluer les coûts réels des biens et des services dont nous bénéficions. Un exemple : si vous allez à l’opéra (ce que je vous souhaite) vous achèterez une place pour en moyenne 150€. Mais au moment où vous assiérez dans votre fauteuil vous bénéficierez d’une subvention dix fois supérieure… Le prix de la billetterie est loin d’éponger le coût réel du spectacle si on y inclut tous les investissements directs ou indirects ! (NB. tous les chiffrages de cet article sont faits « à la louche ») Il en va de même si malheureusement vous devez aller à l’hôpital pour vous faire opérer. Le coût de la journée peut atteindre dix à cent fois ce que cela vous coûte à vous. Et je ne parle pas de votre ticket de métro…

©fc
©fc

Est-ce que cela atteint la vie de notre communauté ? Voulez-vous faire un test ? Lorsque nous venons à Saint-Merry pour la messe dominicale, de combien sommes-nous « subventionnés » lorsque nous posons notre derrière sur la chaise ? Allez ! tentez un chiffre…

Cela coûte à chaque fois environ cinquante euros par personne, dont vingt sont financés par la communauté elle-même. Ce n’est pas l’opéra, mais quand même cela vaut la peine d’en avoir conscience. Surtout qu’une partie des trente euros restants est payée par des gens qui ne mettent jamais les pieds à l’église via les finances publiques…

Cette ignorance des circuits de financement et des coûts m’a valu de déclencher de fâcheux conflits à Saint-Merry, par exemple quand j’ai voulu relancer la réflexion sur les 5% de son budget que les fondateurs du CPHB avaient décidé de consacrer à la solidarité. Il a fallu arrêter avant qu’on ne s’accuse de part et d’autre de mauvaise foi. Les questions d’argent sont chaudes parmi les cathos.

En recevant l’information sur l’Opéra « PASSIONNEZ-MOI » que je monte avec les forces vives artistiques de Saint-Merry à l’occasion de mon départ, certains membres du CPHB (très peu nombreux rassurez-vous !) ont été choqués que nous indiquions dans la proposition de participation KISSKISSBANKBANK le coût du spectacle : 20 000 euros. Alors que les billets seront à 10€. Et ce n’est pas le concert ou le spectacle le plus coûteux qui aura eu lieu à Saint-Merry cette année ! Mais nous avons l’habitude (surtout avec le formidable et indispensable Accueil Musical) que les questions de coût et de financement se passent en dehors de nous… On oublie vite. Pour nous c’est une question de transparence, au moins j’aurais pu le faire une fois avant de partir !

Et puisqu’on en parle, si une participation à notre collecte sur www.kisskissbankbank, projet « PASSIONNEZ-MOI » peut nous aider à une meilleure prise de conscience de ces questions matérielles mais nécessaires, n’hésitons pas ! Par exemple avec le prix d’une chaise à la messe de Saint-Merry…

Jacques Mérienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.