Exposition d’Yves Lefebvre

YL3Si une crypte est souvent le début de la construction d’une Église, n’est-elle pas le premier signe visible de sa vie ?
Yves aime rencontrer les visiteurs et les laisser (lui) parler devant ses dessins. Son travail est là pour laisser libre cours à l’imagination de chacun. Il n’ a pas d’interprétation personnelle à donner de son travail mais celle de chacun l’intéresse avant tout. Il attend donc chacun dans la crypte. Il y est présent très souvent.

Les dessins exposés peuvent nous parler de la création du monde, des premiers signes de vie dans l’espace intersidéral –  dans un « temps du rêve »  avant les réalités connues.
Les lignes élégantes, la précision, la finesse, la poésie, voire la violence, tout semble se mouvoir, flotter à la recherche de positionnements stables : les galaxies, les étoiles,  des poussières cosmiques, gaz, matières, formes à peine ébauchées, laissant vaguement deviner  corps, visages, oiseaux, peaux veloutées, papillons,  yeux,  becs ouverts peut-être menaçants,  pinces prêtes à enserrer ? Pour absorber ? Prendre une place ?
Parfois, comme un mélange, terre, eaux, nature, morceaux de soleil !
L’ensemble est cependant harmonieux, agréable, reposant, dans ce lieu qui peut évoquer « un ventre » d’où jaillit la vie.
On ne peut manquer le rappel d’œuvres aborigènes dessinées voici plus de 40 000 ans, les points, les yeux, les ronds, les lignes, art brut qui nous parle de la perplexité profonde de l’homme d’hier et d’aujourd’hui devant les mystères de l’univers.
Les dessins peuvent se lire un par un, indépendants les uns des autres, la création du monde – les reliant tous – n’étant qu’une piste « possible » parmi d’autres.
Le travail d’Yves Lefebvre n’en demeure pas moins « remarquable

 Dans la crypte de Saint-Merry, du 24 janvier au 15 février 2014

Yves Lefebvre a déjà été artiste résident à Saint-Merry pour la réalisation de la « barque des immigrés », tissages de fils de cuivre qui était dans le transept jusqu’à cette année. Auparavant il avait réalisé une crèche originale en cire et coton. Son art est un « art de la main » qui agit comme toute seule sans idée préconçue.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *