Fais nous la grâce de vivre intimement l’annonce de ta Résurrection

hier dans la nuit, nous étions témoins de la foi des baptisés

Dimanche de Pâques 21 avril 2019
Mêmes lectures qu’à la Veillée pascale

Mot d’accueil

Nous sommes rassemblés ce matin de différents horizons, des personnes de la paroisse et du Centre pastoral de Saint Merry, des personnes de passage juste aujourd’hui, et peut-être aussi parce que ce n’est pas possible d’aller à Notre Dame. Nous sommes particulièrement en union avec tous ceux et celles qui en ce moment même sont rassemblés à Saint Eustache, église très voisine dans le doyenné, pour la messe avec l’archevêque de Paris, Michel Aupetit.
Soyons aussi en union avec le peuple Srilankais victime de plusieurs attentats pendant la messe de Pâques, dans plusieurs églises et des hôtels.
Et pourtant, aujourd’hui, nous sommes invités à nous réjouir, à accueillir cet immense don de Dieu, Christ est ressuscité !, invitation à grandir dans la foi et la confiance que la mort n’est pas plus forte que la vie, invités à porter désormais notre attention à tous les signes de renaissance, de vie nouvelle en nous, autour de nous, dans le monde.
Jésus le disait à ses amis : « si vous saviez le don de Dieu !  » … Eh bien nous le chantons : « Alleluia, Jésus est vivant! »

Myriam Glorieux

Prière universelle

Père, La Résurrection de ton Fils est l’événement le plus grand qui soit !
Notre Pape François, dans son exhortation apostolique La Joie et l’Allégresse nous invite au discernement pour être disposés à reconnaître les temps qui sont de Toi et de Ta grâce. Il dit : « Souvent cela se joue dans les petites choses, dans ce qui paraît négligeable, parce que la grandeur se montre dans ce qui est simple et quotidien. Il s’agit de ne pas avoir de limites pour ce qui est grand, pour ce qu’il y a de mieux et de plus beau, et en même temps d’être attentif à ce qui est petit, au don de soi d’aujourd’hui.  »
Fais nous la grâce de garder nos sens en éveil dans l’ordinaire pour percevoir l’essentiel et t’exprimer notre reconnaissance devant les signes surabondants de ta présence.
Seigneur Jésus, il y a trois jours, tu remettais ton esprit entre les mains du Père et du sang et de l’eau sortaient de ton côté. Dans ta crucifixion et ton ensevelissement, tu as enfoui avec toi tout ce qui nous empêche d’avancer librement et tu es descendu jusqu’aux enfers pour ne rien y laisser qui ne puisse recevoir ta miséricorde.
Fais nous la grâce de vivre intimement l’annonce de ta Résurrection à la façon dont tes premiers apôtres l’ont vécue et transmise, Marie Madeleine, Pierre et Jean, qui se sont entraînés l’un l’autre, chacun à son rythme, se faisant fraternellement et humblement de la place en te cherchant. Et comme eux, devant le tombeau ouvert, où le matin dessine un espace disponible favorable à tous les commencements, aide nous à nous remémorer ce que tu as fait et dit. Que dans cette chaîne humaine, nous goûtions nous aussi une saveur fraternelle, la force de la nouveauté et la joie de te croire vivant.
Esprit Saint, hier dans la nuit, nous étions témoins de la foi des baptisés en cette fête de Pâques et les savons en chemin de par le monde.
Fais nous la grâce de renouveler en nous les dispositions de notre Baptême, par toi, pour toi et avec toi qui nous a appelés à la vie puis à renaître d’en haut, afin que nous portions tes fruits : « amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, fidélité, douceur et maîtrise de soi »; que tes dons soient contagieux, comme se répand la lumière, comme se propage la bonne nouvelle.

Martine Le Gac

 

 

 

Tags from the story
, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.