Il faut prendre soin de ce monde

Fêtez-Dieu du 12 août 2016  

Le vendredi 12 août, lors de la célébration mensuelle « Fêtez-Dieu » organisée par David & Jonathan à Saint-Merry, plusieurs participants ont rendu hommage au Père Jacques Hamel, assassiné le 26 juillet dans son église de Saint-Etienne du Rouvray (Seine-Maritime). Ils ont notamment appelé à la sauvegarde et au renforcement des liens de fraternité entre chrétiens et musulmans. Parmi eux, Wahid Kassous, Algérien originaire d’Oran, responsable des relations humaines dans une petite entreprise francilienne.

©fc

Je crois que ma prise de parole aujourd’hui est au nom de tous les musulmans. Ces musulmans qui savent qu’aux prémices de l’islam, leurs ancêtres ont fui l’oppression pour se réfugier chez les chrétiens d’Ethiopie. Et  quand ils ont eu besoin d’aide, ils l’ont trouvée à Médine, une ville jadis judéo-chrétienne. Car nos ancêtres savaient que là où il y a la foi, il y a de l’amour, il y a de la fraternité.

Je suis un enfant de l’Algérie moderne. Je n’ai pas connu personnellement les chrétiens et les juifs d’Algérie, qui ont fait et font partie intégrante de ce pays.
Mais les récits de ma grand-mère, de ma tante, m‘ont ouvert les yeux sur un monde de fraternité, de communion et d‘harmonie. De la voisine, Madame Garcia, à l‘amie Madame Navarro, en passant par Madame Fassi et Madame Ben Bazis, des Algériens de toutes confessions liés par la fraternité. Les vendredis, nous nous dirigions vers la mosquée pour prier Allah, puis nous montions à Santa Cruz pour allumer une bougie à la Vierge Marie.

Si des horreurs sont commises aujourd’hui par des âmes égarées, c’est par ignorance et par peur et  rejet de l’autre. Il est donc de notre devoir à tous et à chacun d’aller l’un vers l’autre, pour recréer ce monde de paix, d’amour et de fraternité. Ce n’est pas une tâche si facile, je le conçois… Mais nous n’avons pas le choix.

Le Père Hamel, que nous avons perdu dernièrement (paix à son âme) a dit dans sa dernière lettre aux paroissiens : ”Puissions-nous en ces moments entendre l’invitation de Dieu à prendre soin de ce monde, à en faire, là où nous vivons, un monde plus chaleureux, plus humain, plus fraternel”. »

Wahid K.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *