Footeux catho ?

Qui sait qu’à l’origine des compétitions internationales de foot, on trouve un chrétien du 7ème arrondissement, un peu perdu de vue : Jules Rimet ? Quelques anciens se souviennent peut être que le trophée de la coupe (Copa) foot s’appelait jadis « la coupe Jules-Rimet ».

Jules Rimet
Jules Rimet

Jules est né en Haute Saône en 1873. Ses parents paysans quittent la terre, poussés par la crise et deviennent épiciers dans le quartier populaire de la rue Cler. Le petit Jules fréquente le patronage. Il joue au football et en perçoit la valeur pour les classes populaires : ce sport aère les ouvriers, crée des liens fraternels. Jules devenu grand (avocat et journaliste) fonde un club de football promis à un grand avenir : le Red Star. Devenu membre du Cercle Catholique d’ouvriers du Gros Caillou, il crée « l’Union sociale du 7ème » et adhère au mouvement de la Démocratie chrétienne. Il fonde La Revue, journal chrétien, républicain et démocratique qui fusionnera avec Le Sillon de Marc Sangnier, dont il est proche.

Jules fait partie de l’association française qui participe à la fondation de la FIFA en 1904. Qu’aurait-il  pensé (il est décédé en 1956) des défis du football mondial actuel : transformation en spectacle, invasion par l’argent-roi, dopage, violence de supporters, et ces jeunes venus d’ailleurs trompés sur leur chance. Questions de notre temps ?

Un petit clin d’œil du côté de la joie que cela donne d’être tous ensemble pour soutenir une équipe, se passionner pour le jeu. Le brassage des nationalités. Les jeunes des quartiers de la périphérie jouent avec enthousiasme, rêvant de rejoindre une des équipes nationales !

(texte en partie copié-collé… Fatiguée d’avoir à marcher pour récupérer un bus détourné à cause de la fan-zone, alors que le foot ne me passionne pas !)

Colette Billet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *