Grandir en humanité, grandir en fraternité

Bouteille à la merEn cette rentrée scolaire, un évènement passe quasiment inaperçu : l’introduction de l’Education morale et civique (EMC), du CP à la terminale. Projet ambitieux, pas tout à fait nouveau. Dans quel contexte se situe-t-il ? Quel est son contenu ? Quelles sont ses chances de fécondité ?

L’EMC qui se veut  » grande mobilisation de l’École pour les valeurs de la République  » s’inscrit dans une société qui fait de plus en plus allégeance à un système financier mondial, efficace entreprise de démolition de valeurs de la République, plus précisément de l’égalité et de la fraternité…au nom de la liberté! Contexte rude!

L’Education nationale bien mal en point peut-elle porter ce projet d’EMC dont la feuille de route est loin d’être claire ? Des éléments positifs peuvent être cependant retenus. Parmi ceux-ci, l’articulation faite entre L’EMC et l’enseignement laïque des faits religieux (ELFR). Le ministère proposera, avant la fin de l’année, un parcours de e-formation (site internet M@gistère) à l’enseignement laïque des faits religieux.

Espérons que le contenu de la formation sera à l’opposé de la « dévitalisation » des faits religieux repérée dans de nombreux manuels scolaires par le Réseau école laïcité religions (recolarel.over-blog.com) ; que les religions n’y seront pas présentées comme archaïques ou sources de violence mais d’abord comme des ressources de sagesse, de liberté, de lien ; que les nouveaux programmes qui sortiront bientôt iront dans ce sens.

Aussi, l’EMC peut être une chance pour que nos jeunes puissent grandir en humanité et en fraternité.

Jean-Marc Noirot

Billet du dimanche 6 septembre 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *