Présentation de la Nuit Sacrée 2018

Par le chant et la musique, la volonté de « vivre ensemble »
L’édition 2018 de la Nuit Sacrée réunira des chorales de diverses traditions spirituelles : chrétiens, juifs, musulmans, bouddhistes, hindouistes.

C’est ainsi que se produiront :
Le chœur Izbor : chants de la liturgie orthodoxe russe,
La chorale de Kehilat Gesher, synagogue libérale franco-anglophone de Paris,
La formation de chants soufis de la Tariqa Qadiriyya Boutchichiyya, venue spécialement du Maroc,
L’ensemble du Temple Ganesh : chant et danse de la tradition hindouiste.
Un groupe bouddhiste.

Ils seront suivis jusqu’au petit matin par une douzaine d’ensembles de chanteurs, musiciens et danseurs de différentes sensibilités, origines culturelles et expressions allant de la tradition à la modernité.
Cette troisième édition de la Nuit Sacré renouvelle les chorales intervenues en 2016 et 2017.

Témoignages de jeunes sur leur volonté de vivre ensemble.
Cette année l’accent sera mis sur les raisons profondes qui motivent la Nuit Sacrée. Comme il est rappelé dans le Manifeste (ci-après) qui a présidé à la création de cet événement, il s’agit bien de promouvoir la cohésion sociale, le bien commun, la tolérance… en d’autres termes de manifester
la volonté de « vivre ensemble ».
Ainsi, des témoignages de jeunes de diverses spiritualités ont été recueillis dans le réseau du mouvement Coexister et seront diffusés par projection vidéo entre les prestations des chorales dans l’église et par Internet.

Autres temps forts de la Nuit Sacrée
Comme cela a été demandé lors des éditions précédentes de la Nuit Sacrée, plusieurs expressions permettront aux participants de « vivre ensemble » quelques moments forts.
Un chant
Les chanteurs de Saint-Merry ont composé un chant autour du thème « vivre ensemble ». Il sera offert pour accueillir le public et repris plus tard dans la soirée. Le texte du chant sera porté sur le dépliant programme afin que le plus grand nombre de participants puissent chanter ensemble.
La rupture du jeûne du Ramadan
Comme l’an dernier, la Nuit Sacrée se déroulera dans la période du Ramadan débutant le 15 mai. La rupture du jeûne – Iftar ou ftour – sera symboliquement marquée par une distribution de dattes après que les représentants des diverses religions aient porté un témoignage de fraternité à l’égard des musulmans.
Une minute de silence et un moment d’échange
A un autre moment de la soirée, un temps de silence sera proposé à l’ensemble des participants en hommage aux victimes de l’intolérance, de la discrimination, de la violence ou tout banalement de l’ignorance et de l’indifférence.
Inversement au silence, un moment d’expression sera suggéré pour que les participants se disent les uns aux autres ce qui les animent dans cette volonté de « vivre ensemble ».