« Je vais te vomir de ma bouche »

« 25 % pour le FN le 25 mai 2014. En tant que chrétien, je suis mal, très mal. D’autant plus qu’une bonne partie de ces partisans du FN se disent chrétiens, comme moi ». La chronique de Jesús Asurmendi

Apocalypse, Beatus de Liébana - codex Fernando i Sancha (XI s.)25 % pour le FN le 25 mai 2014. En tant que chrétien, je suis mal, très mal. D’autant plus qu’une bonne partie de ces partisans du FN se disent chrétiens, comme moi.

Le livre de l’Apocalypse est perçu pour beaucoup comme un livre étrange, le langage et les images déroutent. Et pourtant nous vivons dans un monde ou les mangas et autres Gozilla se remplissent les poches. Côté force expressive des images, ces fictions sont de la bibine comparées au livre de l’Apocalypse. Quant au sens… il n’y a pas photo.

Ce livre biblique bizarre est le plus politique de tout le Nouveau Testament. Un programme de lutte contre l’empire dictatorial, économique, politique et religieux d’alors. L’Empire romain. Et dans cet affrontement, il en allait de la vie, physique et spirituelle, pour les chrétiens. Dans la lettre à l’Église de Laodicée (3,14-22) on trouve la mémorable mise en garde : « Parce que tu es tiède, ni chaud ni froid, je vais te vomir de ma bouche ». On aurait cru que l’avertissement avait été écrit pour nous, pour aujourd’hui. De compromis, en compromis, pour finir en compromission irréversible, les chrétiens, comme d’autres fois dans l’histoire, nous risquons l’abîme. Or il faut le dire haut et fort, il faut le crier à gorge déployée : le logiciel du FN est incompatible avec la foi chrétienne. Je suis prêt, pour ma part, à le démontrer point par point. À qui veut. Il y a des moments, et le moment a déjà trop tardé, où l’on doit dire : non possumus.

Jesús Asurmendi

 

1 Commentaire

  • Hier j’ai déjeuné avec une amie chère, de province, nous nous rencontrons deçi delà lors de ses passages à Paris ces moments sont riches pour nous deux je crois, je connais en elle, une chrétienne agissante, avec une foi intelligente, femme cultivée, professeure émérite,
    tout à coup je me suis dit « et si X…. avait voté F.N. »‘ elle vient d’une région très marquée de ce côté,
    j’avais mal depuis le matin – la peine m’a saisie encore plus vive je n’osais pas la questionner
    mais Dieu Merci elle y est venue sans s’appesantir, mais elle l’a dit et j’ai respiré !
    26% de chrétiens, c’est beaucoup, nous allons devoir cohabiter avec cette faille plus ou moins dite, entre nous….
    cela me fait peur ! Seigneur, envoie ton Esprit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *