Je vous donnerai un langage. ©fc

Je vous donnerai un langage et une sagesse

Dimanche 17 novembre

PREMIÈRE LECTURE  (Ml 3, 19-20a)
« Pour vous, le Soleil de justice se lèvera »
PSAUME  (Ps 97 (98), 5-6, 7-8, 9)
Il vient, le Seigneur,
gouverner les peuples avec droiture.
DEUXIÈME LECTURE  (2 Th 3, 7-12)
« Si quelqu’un ne veut pas travailler,
qu’il ne mange pas non plus »
ÉVANGILE  (Lc 21, 5-19)
« C’est par votre persévérance
que vous garderez votre vie »

Accueil

C’est aujourd’hui le 33e – et dernier – dimanche après la Pentecôte. 33 dimanches depuis que nous avons célébré ce jour qui révéla la force de l’Esprit descendue sur les Apôtres.
Ainsi, chaque dimanche, nous nous retrouvons autour de ce carré – les mêmes et pas les mêmes – pour écouter l’Évangile et le partager, puis, montant au chœur, nous nourrir de l’Eucharistie.
C’est pourquoi nous ne tournons pas le dos, nous voyons les visages de nos vis-à-vis, nous pouvons même saluer nos voisines/voisins, connus ou inconnus. Bonjour !
Un premier partage pour nous préparer à entendre le/les messages de ce jour… Et ils sont plutôt rudes, pas faciles à comprendre et à analyser… C’est dans l’air du temps, le temps des fake news et du collapsus… La foi n’est pas un long fleuve tranquille, nous dit-on.
Donc jetons nous à l’eau, l’Esprit est avec nous !  Au nom du Père, du Fils, et du Saint-Esprit.

Prière Universelle

L’état du monde pourrait  faire croire que la catastrophe est imminente, que Dieu s’en désintéresse , que ça paraît légitime de sombrer dans le pessimisme et de croire que la fin des temps arrive !

Dérèglements climatiques, catastrophes qui se multiplient, refus d’agir, priorité à la croissance économique, au confort personnel ou « après moi le déluge  » … Seigneur, apprends-nous à vivre debout au milieu de cela.

Nous le croyons tu es vivant

Nombreux pays en guerre, tant en Amérique du Sud qu’en Afrique, au Moyen-Orient et ailleurs, des attentats, des morts chaque jour … Seigneur, apprends-nous à vivre debout au milieu de cela..

 Nous le croyons tu es vivant.

Mouvements sociaux et politiques, montée des populismes, outrances fondamentalistes, actes d’autoritarisme et répressions violentes … Seigneur, apprends-nous à vivre debout au milieu de cela.

Nous le croyons tu es vivant.

Pèdocriminalité dans  l’Eglise et ailleurs, agressions faites aux femmes jusqu’aux féminicides , mépris ressenti menant certains au burn out ou au suicide, intolérances et racismes de toutes sortes … Seigneur apprends-nous à vivre debout au milieu de cela.

Nous le croyons tu es vivant

Marie José et jean-Luc  Lecat-Deschamps

Pensées

Le temple de Jérusalem ne va pas tomber ni ses murailles non plus.  C’est déjà fait.
Les motifs pour alimenter notre peur ne manquent pas. Maladies, pesticides, terrorisme, urgence climatique. Les raisons d’être inquiets, angoissés sont réellement présentes, et les médias, le personnel politique et autres cultivent ces sentiments pour mieux  nourrir leur soupe, déjà riche en ingrédients .
On nous a prévenu. Face à ce climat d’inquiétude, pas de panique ; IL est là. Tel un rocher inébranlable ou un chêne indéracinable. Sa promesse tient : pas un seul cheveu de votre tête ne tombera. Face à l’incertitude nous n’avons pas à spéculer sur quand la fin va arriver. Nous avons à nous occuper du présent. Et le présent est fait de guerres, d’injustices de toutes sorte. Nous n’avons pas à nous affairer à ne rien faire. Nous avons à travailler pour manger. A gouverner le monde avec justice.
Face à la bouche muette qui ne sait pas quoi répondre aux calomnies ou aux discours fallacieux, ne nous préoccupons pas « Il mettra dans nos bouches un langage et une sagesse » à nuls autres pareils.

Nous sommes entre bonnes mains .

Jesùs Asurmendi

Sortie

« Tu es le soleil dans nos ténèbres », avons-nous chanté.
C’est sûr, notre environnement est très chahuté. Mais notre communauté aussi l’a été.
Dans ces temps plutôt rudes, travaillons au discernement : vers où voulons-nous ou souhaitons nous aller ? Prenons le temps, comme nous y invitait Benoist de Sinéty.
Prenons le temps du discernement, ne soyons pas « affairés sans rien faire ». Car nous pouvons partir avec cette promesse de Jésus : « C’est moi qui vous donnerai un langage et une sagesse ».  Et la persévérance à l’écoute de Jésus, qui permet de nous garder vivants, commence dès aujourd’hui…

Anne René-Bazin
Tags from the story
, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.