Jacqueline Casaubon, Le jour se lève (2012)

Que j’éveille l’aurore !

« Ils font trembler la terre, Ils la fissurent pour mieux régner. On ferme les pays, on poursuit les nomades ». Variations sur le Psaume 107 par Jacqueline Casaubon
Jacqueline Casaubon, Le jour se lève (2012)
Jacqueline Casaubon, Le jour se lève (2012)

Psaume 107
Baisser les bras, fermer les yeux,
Trembler, se recroqueviller, est-ce la solution ?                     

Si vous fermez vos fenêtres,
Vous ne verrez jamais le jour se lever.

Mais, Seigneur, ils ont tué en quelques années
Des millions d’hommes.
Ils les déportent, ils les achèvent comme des bêtes.

La vie a disparu dans nos abîmes.

Ils font trembler la terre,
Ils la fissurent pour mieux régner.
On ferme les pays, on poursuit les nomades,
Dangereux voyageurs sans frontières.

Le jour ne peut pas se lever, tout est verrouillé.

Comme des monstres marins,
Propulsés par un tsunami,
Ils les engloutissent, sans une parole,
Les pauvres, les plus faibles,
Avec leur barque et leur radeau.
Leur destinée se nommait  « Nulle part ».

Comment éveiller l’aurore, si nous restons muets ?

Quelles places
Pour les femmes maltraitées,
Pour les enfants, habitants des rues, des bidonvilles et des favelas.
Certains devenus objets de plaisir.
Que penser des tout petits qui n’ont pas eu leur compte de vie ?
Dans nos villes, nous côtoyons les glaneurs du soir,
Ils font leur marché dans nos poubelles.                                    

Installer la paix, se réconcilier avec elle,
Est-il encore temps ?

Oui, il est toujours temps
Ton fils n’a jamais cessé de nous le dire.

Quand la peur ne nous fera plus trembler de peur,
Nos fenêtres grandes ouvertes  laisseront s’échapper
Des rondes d’amour et de bienveillance.
Chacun en a un petit morceau dans son cœur.

Allons, il est grand temps
Que s’éclairent enfin nos nuits.

Le temps de la paix c’est la reconnaissance de l’autre.

Lorsque je verrai en toute personne étrangère
Le visage d’un frère ou d’une sœur,
Enfin ! Le jour se lèvera.

Jacqueline Casaubon

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *