©fc

La maison Terre est-elle sourde ? Et nous ? Ephphata

Les événements qui remuent le monde en ce moment obligent à se poser ces questions. Par exemple : les difficultés récurrentes à avancer vraiment pour l’écologie y compris en France, les aspects réels ou politiques concernant les 700 000 Rohingyas ou les migrants en Europe, les conséquences en chaine de l’élection de Trump par la Bible Belt et ses interprétations littérales des textes sacrés, les faits qui ont conduit à l’appel récent du Pape François à l’ensemble du peuple catholique.

Que veut dire « Ephphata, ouvre-toi !» pour nous aujourd’hui ? … Et qui est vraiment cet Autre qui me le dit ?

Creusons la compréhension de notre surdité face au « plus grand défi de l’histoire de l’humanité » :

  • ces défis, à cette échelle, demandent un temps important pour être relevés ; anticiper devient vital, donc nos engagements individuels et collectifs sont urgents : ne les remettons-nous pas trop au lendemain ?

  • ces sujets sont très systémiques, leurs nombreux aspects sont inextricablement liés : nous qui avons l’habitude de changer sur un sujet à la fois, ne faut-il pas que nous acceptions de changer plus profondément ?

  • certaines valeurs spirituelles chrétiennes ou humanistes ne sont-elles pas à vivre d’une façon plus radicale pour trouver une hospitalité à la hauteur des enjeux, une espérance qui ne soit ni béate ou attentiste mais mobilisatrice de tout un peuple ? Puisque la vie nous a été donnée gratuitement et inconditionnellement, ne serait-ce pas une invitation à faire de même aujourd’hui ?

Imaginons ce qu’a ressenti le sourd-muet quand il était seul dans les bras du Christ. Quelle soif de guérir ! Quelle confiance dans les mains de l’Autre ! A nous,… d’entendre, de parler, d’agir.

Michel Ray

Billet du dimanche 9 septembre 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.