La peur, oui… mais continuons d’agir !

Un jeune homme mort dans une altercation. Un étudiant, syndicaliste, militant antifasciste mort lors d’une confrontation avec des militants d’extrême droite.

Depuis, les informations, les rumeurs changent la version des faits. Peu importe, pour moi c’est simple : l’extrême droite, les fascistes refont surface !
Alors oui, j’ai peur.
Ils sont revenus sur le devant de la scène, profitant des manifestations contre le mariage pour tous et je
découvre ces mouvements violents, des jeunes faisant le signe nazi et criant à la haine.
Oui, ca existe, oui, ils recrutent parmi les jeunes, mes élèves ! Oui, ils sont violents, oui ils me font peur !
L’exclusion, le rejet de l’autre (migrants, roms …), l’homophobie, l’islamophobie, le racisme…. Voici leurs terrains de violence, leurs terrains de peur.
Le fascisme ! Un mot qui revient dans notre quotidien, un mot qui me fait peur par sa présence aujourd’hui
dans ma vie !!! Ce fascisme qui se nourrit de nos peurs.
Il faut lutter contre cela.
Oui, il faut aider nos jeunes dans l’acceptation des différences.
Oui, il faut leur rappeler les ravages dans l’Histoire de cette haine de l’autre.
Oui, il nous faut nous mobiliser pour que la différence, les différences soient reconnues comme sources de richesse, de dialogue, de force dans nos sociétés, dans nos vies.

Karine Jeandillou