La place de l’art dans notre pastorale

Cette question n’est pas nouvelle dans la vie de la communauté. Le sujet est bien : “La place de l’art dans notre pastorale“ et non “La pastorale de l’art“ qui n’est pas dans nos attributions. En effet depuis sa fondation, le Centre Pastoral Saint-Merry développe sa mission autour de quatre axes majeurs : Célébration, Accueil, Solidarité, Art.

Pour les connaisseurs de la technique, c’est un peu comme si nous fonctionnions avec un moteur à quatre temps. Quand la mécanique se grippe, il convient de regarder s’il n’y a pas surchauffe d’un côté et procéder à un réglage. Les poètes préfèreront  évoquer l’harmonie qui devrait régner entre toutes choses. Toujours est-il que l’Equipe Pastorale a souhaité qu’un échange apaisé permette d’aborder cette question positivement, sans crispation…

400_nuit_blanche_006-36757En illustration de cet article, le thème de la Nuit Blanche “Plus haut que le Ciel“ invite à passer de la Babel terrestre à la Jérusalem céleste par élévation des âmes.

Dans un premier temps, des contributions individuelles ont été sollicitées. Vous en trouverez, documents en pdf  :

Dans un deuxième temps, des témoignages d’artistes ont été recueillis tels :

Dans un troisième temps, le 9 octobre, une Voix au Chapitre a permis un échange.

Vous un trouverez ci-joint :

Dans un quatrième temps (eh oui, le fameux moteur à quatre temps !), le 6 novembre, l’Assemblée de notre communauté portera une réflexion sur l’art dans notre pastorale comme sur la célébration dans notre pastorale, l’accueil dans notre pastorale et la solidarité dans notre pastorale… Et ce, aussi bien en matinée en faisant le point sur l’année écoulée que dans l’après-midi en cherchant qu’à l’avenir nos quatre axes majeurs vivent en meilleure harmonie.

De là à inviter à une valse à quatre temps, il n’y a qu’un pas…

Michel Bourdeau

A noter sur le site Voir et Dire, l’excellente rétrospective des douze Nuits Blanches de Saint-Merry, ainsi qu’une réflexion passionnante : sept années d’expositions à Saint-Merry, de 2009 à 2016. Les deux articles sont accompagnées de deux courtes vidéos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *