La pluie en Jordanie

« Comment est-elle la pluie en Jordanie Comment est-elle la pluie ? [...] Elle embaume l’herbe savoureuse, Le pain chaud Et l’espérance ». Jacqueline Casaubon nous emmène en Jordanie avec ce nouveau récit en forme de poème
Une terre assoiffée © Jacqueline Casaubon
Une terre assoiffée © Jacqueline Casaubon

[C]omment est-elle la pluie en Jordanie
Comment est-elle la pluie ?
On l’entend en Jordanie, on l’entend,
Acclamée par les cris joyeux des enfants,
Sortant de l’école,
Sortant, précipitamment.

« echita ! echita » ! » (1)« echita », la pluie, en arabe.
« La pluie, la pluie » ! Elle est là !
Elle efface la longue attente,
L’inquiétude et le doute.
« echita ! echita ! »

Comment est-elle cette pluie ?
Ce sont des diamants bien brillants,
Ils claquent, ils éclatent.
La terre trop sèche résiste
Puis se laisse attendrir
Face à l’accueil des enfants.

Et quel est son parfum ?
Elle embaume l’herbe savoureuse,
Le pain chaud
Et l’espérance.

Citerne écrin de pierre. Pastel © Jacqueline Casaubon
Citerne écrin de pierre. Pastel
© Jacqueline Casaubon

Avec l’eau, on ne plaisante pas
Elle est rare,
Elle est grave,
Elle est vie.

Les villageois la conservent cette pluie,
Assez loin des maisons
Dans des écrins de pierres.
Citernes,
Chaque jour, visitées
Pour y puiser la vie.

On la salue la pluie
En Jordanie.

Jacqueline Casaubon
Septembre 2014

 

Notes   [ + ]

1. « echita », la pluie, en arabe.
Tags from the story
, , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *