La vague de la fraternité

La vague de fraternité. Un patchwork en drapé, des textes accrochés aux piliers, une histoire qui remonte au Jeudi-Saint. Nous avions été invités à déposer sur la table de la célébration des carrés de tissu apportés de chez nous.

C’est le titre d’une œuvre collective réalisée, cet été 2014, par la communauté, dans la chapelle de Communion.
Un patchwork en drapé, des textes accrochés aux piliers, une histoire qui remonte au Jeudi-Saint. Nous avions été invités à déposer sur la table de la célébration des carrés de tissu apportés de chez nous.

photo 3Leurs diversités illustraient bien nos différences. Posés les uns à côté des autres, ils nous représentaient à ce repas du Seigneur que nous allions partager en fraternité.
« La fraternité au risque des conflits » avait été le thème choisi de nos réflexions de Carême. Quelques unes ont été accrochées sur les piliers, d’autres écrites sur un cahier mis à la disposition des visiteurs.
Nous avons lié nos diversités en cousant les carrés de tissu.
Ils ont pris le large à la manière d’une vague qui a grandi dans des proportions insoupçonnées. Combien de passants, de touristes ont pris le temps de se poser, de coudre leur carré, d’y laisser des messages écrits :
« La douceur de tes doigts sur les plis de la vague,
Un tout petit répit sur les remous du monde »
Ils confiaient leur trésor, leur secret, leur espérance. Rendre le monde plus proche et plus fraternel. Des appels aux hommes, aux femmes et à leur Dieu.
La vague grossissait, s’étalait, grandissait et allait les déposer à l’autre bout du monde.
Des livrets de textes issus de toutes cultures et de spiritualités diverses, portant sur la fraternité, étaient offerts par nos accueillants.
Une vague, c013 (1)’est vivant.
Elle nous emporte au-delà de notre horizon.
Elle revient en laissant des traces de rivages inconnus.
Elle lie les continents entre eux.
Souvent imprévisible, la voici violente, elle crie, s’insurge. Elle est brisée.
Plus tard, discrète, elle reviendra
Dans la douceur de son écume en chuchotant des mots d’ailleurs.
Tout comme nous parfois !

Nos remerciements vont vers tous ceux qui ont participé à cette exposition, en particulier vers tous les accueillants de l’été, très mobilisés.

Jacqueline C.
pour le groupe

Tags from the story
, , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *