« Laissez-vous réconcilier »

Mercredi des cendres
Année A
5 mars 2014

Si vous voulez vivre comme des justes, évitez d’agir devant les hommes pour vous faire remarquer….Ainsi, quand tu fais l’aumône, ne fais pas sonner de la trompette devant toi Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que donne ta main droite…
Et  quand tu pries, retire-toi au fond de ta maison, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret
Et quand  quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage … »P1010332


LAISSEZ-VOUS RECONCILIER– cette injonction,  semble sous-entendre, que nous pouvons refuser de nous  réconcilier ?   Or, Si je  suis « en froid »  avec l’Autre,  dans mes rapports de falikke, d’amitié, d’amour,  pourquoi pas ici-même, entre nous, ne suis-pas aussi,  quelque part « en froid avec Dieu » ?
Se réconcilier, n’est-ce pas retisser « des liens » distendus, voire brisés par des blessures plus ou moins douloureuses, des incompréhensions ?
Se réconcilier se pratique en un « aller-retour »  demandant  un effort d’humilité – c’est reconnaître que l’autre porte dans son humanité, tout autant que moi,  des étincelles de présence divine, aller vers lui  recrée en  Dieu ce qui s’appelle Fraternité.
La fraternité, thème de ce carême –  est peut-être  comme une flamme que nous devons protéger, sans  être des vestales, plutôt comme des nomades emportant les braises de leur foyer de place en place pour entretenir –  régénérer  sans cesse – la vie.
Nous connaissons tous de grands et beaux gestes de réconciliation même dans le monde d’aujourd’hui, cependant,
nous pouvons aussi nous souhaiter  les uns aux autres,  au cours de ce temps de réflexion –  la rencontre dans la banalité – le secret du quotidien, les gestes simples, les paroles, les sourires, les regards   de réconciliation …  qui réchaufferont  nos cœurs dans la paix.

Colette Chaduc

CatégoriesNon classé
  1. colette chaduc says:

    EXCELLENTE PHOTO – pour dire la RECONCILIATION – LA FRATERNITE
    La simplicité de l’EPINGLE à LINGE en fait un symbole du quotidien –
    S’accrocher les uns aux autres contre le vent……..

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.