L’Arbre aux cent étoiles

« Dieu, pourquoi as-tu voulu être un homme ? » Répondant ou non à la question bien visible sur le mur du claustra le temps de l'Avent, une centaine de personnes dont une vingtaine d'enfants ont accroché une étoile ou une mappemonde aux branches du sapin après avoir contemplé la magnifique icône de la Nativité de Duccio Buoninsegna.

« Amour, joie, paix, espérance, partage, solidarité, pardon, santé, mystère…» sont les termes qui reviennent le plus fréquemment. Des prières de demande où s’expriment ou se devinent de nombreuses souffrances, des prières d’action de grâce également fréquentes, comme : « je suis là pour retrouver la foi et l’espérance », « l’occasion rêvée d’entrer sans frapper dans la maison de Dieu pour chanter de tout cœur à sa Gloire, sa Beauté, sa Bonté tous réunis » ou un simple : « Merci ».

Sur une étoile, deux messages dont la nature et la chronologie d’écriture parlent d’elles-mêmes : « Un monde sans Arabes » et « Plutôt sans c..s ». L’écriture du premier message est bien connue des lecteurs du cahier d’intentions de prière. Les animateurs des haltes spirituelles invitent régulièrement au dialogue l’auteur de ces mots peu évangéliques. Ils souhaitent à ce dernier leurs meilleurs vœux et ne désespèrent pas de le rencontrer.

Un autre message accompagné d’un dessin : « Un bisou à Denise, Anne et Marie-Antoinette », message signé « Kim du Café-rencontre » du lundi à Saint-Merry.

Les vingt cinq messages de nos amis étrangers sont surtout ceux d’hispanophones. Viennent ensuite ceux des anglophones, des Italiens et des Russes. Les prières d’action de grâce dominent.

Terminons en donnant la parole aux plus jeunes… qui affectionnent le dessin et les « petits cœurs ». Si l’un a « envi d’un chien, STP Jésus », une autre d’ « une poupée barbi », une troisième prie pour qu’ « Oscar tombe amoureux de moi. » Sur une autre étoile, « Jésus, je t’aime ». Alix, 11 ans, demande ou implore « que les hommes soient plus responsables envers le monde. »

Jean-Marc Noirot

 

Tags from the story
,

1 Comment

  • J’ai toujours été étonné que pendant mon enfance , certains ont voulu voir une sorte de « compétition » entre le Père Noël avec ses sapins et la nativité avec sa crèche , comme si ….? Soixante cinq ans encore après cela continue un peu à me perturber ! … Pourquoi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.